Publié le Mardi 23 Juillet 2013 à

Sports > Cyclisme

Le podium du Tour de France 1998, Pantani, Ullrich, Jullich, était positif à l'EPO

Afp

Laurent Jalabert ne serait pas le seul coureur dont on a retrouvé des traces d’EPO dans les urines lors du Tour de France 1998. Selon le site du journal Le Monde, Marco Pantani, Jan Ullrich et Erik Zabel, notamment, seraient également positifs à l’EPO sur ce Tour marqué par l’affaire Festina.

AFP

Selon Le Monde, c’est le podium au grand complet du Tour de France 1998 qui fait partie de la liste noire que la commission d’enquête du sénat français sur l’efficacité contre le dopage pourrait dévoiler mercredi.

Car l’Américain Bobby Julich, troisième de la Grande Boucle 1998, figure également dans le lot. L’Italien Marco Pantani s’était imposé devant l’Allemand Jan Ullrich. Contrairement à Pantani et Ullrich, Julich a reconnu avoir fait usage d’EPO à cette période.

L’Allemand Erik Zabel, maillot vert du Tour cette année-là, fait également partie des coureurs contrôlés rétroactivement positifs à l’EPO à partir des analyses réalisées fin 2004.

Si le nom de Laurent Jalabert a filtré avant le départ du Tour de France 2013 sans que les sénateurs confirment ou infirment l’information, il ne serait pas le seul Français également positif en 98. Le Monde indique que Jacky Durand, coureur le plus combatif du Tour 1998 et vainqueur du Tour des Flandres en 1992, figure également sur cette liste. Tout comme Laurent Desbiens, porteur durant deux jours du maillot jaune en 1998.

La commission d’enquête du sénat français rendra son rapport public mercredi. On ignore si elle publiera la liste des coureurs contrôlés positifs en 1998.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent