Publié le Vendredi 9 Août 2013 à

Régions > Namur > Actualité

L'horreur à Rochefort: violée par ses frères et son père lors de parties de chasse, Lucie met un enfant au monde

Rédaction en ligne

Violée par deux de ses frères, son père, un ami de la famille et son parrain. Ce sont les accusations de la jeune victime, Lucie (prénom d’emprunt), 18 ans, en février dernier. Incarcéré depuis lors, Marc S., l’aîné des frères, comparaît ce vendredi en chambre du conseil de Dinant.

Elle dit avoir été violée par son père, son parrain, deux de ses frères et un ami de la famille, et ce, lors de parties de chasse à partir de ses huit ans jusqu’à ses 18 ans. Elle, c’est Lucie (prénom d’emprunt).

En février dernier, cette jeune femme, se présente au commissariat de la police de Rochefort et ses accusations sont graves. Elle incrimine tout d’abord son grand frère, Marc S, l’aîné de la famille, âgé d’une trentaine. Une fois le dossier lancé, elle accuse un autre frère, Guy, 19 ans. Puis un ami de la famille et son parrain. Et enfin, son père, Benoît S.. C’est un véritable choc au sein de cette famille rochefortoise.

Tout aurait commencé alors qu’elle avait 8 ans. Elle se rendait régulièrement à la traque avec son père et ses frères. Une série d’attouchements et de viols s’y produisent…

Mais d’autres faits se sont produits, à l’abri de toute surveillance parentale, au sein même du domicile familial. Des viols que reconnaît Marc S.. Il comparaît d’ailleurs une nouvelle fois devant la chambre du conseil de Dinant, ce vendredi matin.

Les années passent, parents et proches ne remarquent rien. Jusqu’à l’année dernière, quand Lucie est prise de contractions chez elle. À 18 ans, alors qu’elle est en train déjeuner, elle met au monde un petit garçon. La jeune fille ne sait pas quoi dire. D’après sa maman, elle a fait un déni de grossesse. La « surprise » est totale. Lucie n’explique d’ailleurs pas l’arrivée de cet enfant et continue à garder son lourd secret.

Mais quelques mois plus tard, de nouveaux attouchements de la part de son frère « lui servent d’électrochoc », selon le dossier. C’est à ce moment-là qu’elle décide de tout dévoiler à la police. Mais une question vient alors frapper les esprits : le père de l’enfant est-il un des présumés violeurs ? Selon la justice, le père serait un des deux frères inculpés.

Un récit de l’horreur à découvrir dans nos éditions de ce vendredi

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent