Publié le Lundi 26 Août 2013 à

Régions > Mouscron > Actualité

Wallonie picarde: Anne-Sophie lance une annonce originale pour vendre «Choupinette», sa maison

F.P

Anne-Sophie Jouniaux a décidé de vendre sa villa « Choupinette » et pour ce faire elle n’hésite pas à romancer, sur Internet, sa « rupture » avec sa maison. Il y a quelques mois, le phénomène des petites annonces originales a été amorcé en France et il débarque chez nous…

Elle souhaite trouver une âme sœur à «Choupinette» pour l’aider à surmonter son chagrin.

F.P

Elle souhaite trouver une âme sœur à «Choupinette» pour l’aider à surmonter son chagrin.

Anne-Sophie Jouniaux n’est pas vraiment heureuse de devoir quitter sa maison, mais cette habitante de Mont-de-l’-Enclus, ses deux enfants et son mari souhaitent se rapprocher de Tournai. Elle a donc été obligée de se résoudre à mettre en vente la villa qu’elle occupe avec sa famille depuis 13 ans. « Notre maison est en vente depuis le mois de juin. Ces deux derniers mois, le nombre de bien n’a fait qu’augmenter sur les sites de petites annonces. Il faut savoir se démarquer pour séduire l’acheteur potentiel, j’ai donc décidé de romancer la vente de ma maison sous forme de rupture. »

Le titre de l’histoire inventée par Anne-Sophie pour vendre sa maison : « Sauvez Choupinette !, villa atypique et pleine de charme . » L’histoire qu’elle a « inventée » se partage depuis quelques jours sur les réseaux sociaux. Anne-Sophie travaille en tant qu’account manager dans un secrétariat social. Elle sait qu’il est essentiel de se démarquer de la concurrence. « Nous vous écrivons, en toute discrétion, car nous quittons notre maison, et… nous ne lui avons pas encore dit. Oh, mais elle s’en doute car ça fait longtemps que nous ne l’avons plus regardée… et que nous ne paradons plus devant elle avec un marteau, une truelle, un seau de plâtre, pots de peinture, ou tout autre ustensile destinée à la rendre jolie… », écrit Anne-Sophie sur le site internet (www.amougies.sitew.be) qu’elle a créé ce week-end pour renforcer sa promotion.

En quelques jours, elle compte plus d’une centaine de visites sur ce nouveau portail et la page qu’elle a ouverte sur un célèbre réseau social compte déjà 100 fans. « Difficile de savoir, si notre annonce immobilière en ligne est consultée ou non. C’est pour cette raison que j’ai créé un site internet et que j’utilise les réseaux sociaux. J’espère que l’histoire de la rupture avec notre maison va nous permettre d’augmenter notre visibilité et peut-être trouver un acheteur qui aura un coup de cœur pour Choupinette. »

Anne-Sophie ne s’en cache pas, elle a entendu parler des annonces « originales » publiées en France et c’est ce qui lui a donné l’idée d’en faire de même. « Une maison du Havre a été vendue en utilisant ce principe. L’annonce que le vendeur avait mise en ligne a été partagée des milliers de fois. Je ne m’attends pas forcément au même résultat, mais si j’arrive à trouver par ce biais un acheteur pour notre villa, j’en serai contente. Puis, nous ne faisons que raconter l’histoire de notre maison », ajoute-t-elle. Espérons pour Anne-Sophie et sa famille, qu’ils réussiront à atteindre l’acheteur idéal qui « sauvera » Choupinette…

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent