Publié le Vendredi 30 Août 2013 à

Régions > Tournai > Actualité

Tournaisis: les pires trains du pays passent chez nous

Rédaction en ligne

Les lignes ferroviaires les plus touchées par les retards en juillet sont deux lignes qui traversent la Wallonie picarde. Les liaisons Herstal-Tournai et Mouscron-Schaerbeek sont les deux pires lignes de Belgique concernant la ponctualité. C’est plus d’un train sur cinq qui n’est pas à l’heure sur ces deux lignes.

B.LIBERT

La ponctualité des trains sur le réseau ferroviaire belge était de 90,1 % en juillet dernier, a annoncé ce mardi Infrabel, le gestionnaire du réseau, dans son rapport de ponctualité. En juin 2013, 90,2 % des trains étaient à l’heure ou accusaient un retard de moins de six minutes. En juillet 2013, 1.371 trains ont été supprimés, soit 1,2 % du total. Les causes de retards les plus importantes étaient, le mois dernier, dues à la SNCB (38,1 % des cas), à des tiers (34,5 %) et à Infrabel (22,4 %).

Pas joyeux, mais le pire est réservé aux voyageurs de Wallonie picarde. La grande ligne la plus touchée par les retards était celle de Herstal-Tournai (76,2 % de ponctualité) suivie des lignes Mouscron-Schaerbeek (77 %) et Knokke/Blankenberge-Hasselt/Tongres (78,7 %). Les trains qui traversent la Wallonie picarde sont donc ceux qui accusent le plus de retard. Il suffit de comparer les chiffres de ponctualité de juillet 2012 à ceux de 2013 pour se rendre compte que la situation, chez nous, s’aggrave. La ligne Herstal-Tournai a perdu 5 % de ponctualité en passant de 81,2 (déjà pas terrible) à 76,2 % de train à l’heure. Le nombre de trains en retards sur la ligne Mouscron-Schaerbeek est encore plus conséquent. Sur cette ligne, la ponctualité a chuté de 6,4 % passant de 83,4 à 77 %. Le temps perdu par les voyageurs n’a pas été calculé par Infrabel, mais il doit être assez conséquent.

Notons tout de même que ces chiffres reprennent les trains arrivés à l’heure ou avec un retard de moins de 6 minutes. Nous avons également reçu les chiffres des lignes arrivant à Bruxelles, en heures de pointe, en heures creuses et le week-end. Les chiffres de la ligne 94 qui concerne la liaison Mouscron-Tournai-Bruxelles sont les suivants : 83,1 % de trains à l’heure en heure de pointe le matin, 81,3 % en heure de pointe le soir, 90,2 % en heures creuses. Et encore plus étonnant, c’est le week-end, alors qu’il y a moins de voyageurs, que la situation est la pire avec seulement 61,1 % des trains qui sont à l’heure.

Ouf, les chiffres de la ligne Mons-Bruxelles, qui est empruntée par de nombreux voyageurs de Wallonie picarde, sont un peu meilleurs. 90,8 % de train ponctuel en heure de pointe matinale, 93,1 % pour les trains en heure de pointe le soir, 94,3 % en heures creuses et 88,2 % pour les trains du week-end. Il semblerait que les travaux en gare de Mons n’ont pas autant d’incidence que l’on peut le penser sur la ponctualité des trains. Rappelons, que l’an dernier, des voyageurs de la ligne Tournai-Herstal avaient lancé une pétition qui a recueilli 422 signatures. Du jour au lendemain, ils s’étaient retrouvés avec d’anciennes voitures des années septante qui réduisaient sensiblement le confort général des passagers. Un an après, rien n’a changé, ils effectuent toujours ce long voyage dans de vieux wagons et la ponctualité des trains en gare de Tournai et Mouscron ne s’est pas améliorée.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent