Publié le Vendredi 30 Août 2013 à

Régions > Mouscron > Actualité

Mouscron: la sécurité et le centre-ville, les sujets de la rentrée

S.L.

Alfred Gadenne a fait sa rentrée politique vendredi. Avec deux sujets principaux : la sécurité et le centre-ville. La Ville va bientôt engager une Madame sécurité qui permettra de mieux coordonner toutes les actions. Le bourgmestre dit aussi encore croire au dynamisme du centre-ville.


Alfred Gadenne a convié des commerçants lors de sa conférence de rentrée. Un geste fort.

S.L.

Alfred Gadenne a convié des commerçants lors de sa conférence de rentrée. Un geste fort.

Comme les élèves le feront lundi, Alfred Gadenne a fait sa rentrée. Pour cela, il s’est entouré de commerçants et du chef de corps de la police de Mouscron. Ses invités étaient là pour parler dynamisme en centre-ville et sécurité.

Côté sécurité, il salue les récentes arrestations effectuées par la police. Mais surtout, il a annoncé que la Mme Sécurité sera bientôt connue. «  Il reste 7 candidates qui vont passer un examen oral et un écrit. » Cette Mme Sécurité coordonnera tout ce qui se fait en matière de sécurité. «  C’est dans la lignée du plan d’urgence que nous avons mis sur pied avec Cécile Fievez.  »

Chez les hommes du feu, 5 pompiers professionnels de plus seront bientôt engagés. Le bourgmestre a également précisé que lorsqu’Olivier Lowagie deviendra coordonnateur de la nouvelle zone des pompiers en Wallonie picarde, il commandera toujours les hommes de Mouscron.

Le bourgmestre a également abordé la question du centre-ville, avec le centre administratif et la rénovation de la Grand-Place. «  Les travaux du centre administratif vont débuter vers le 15 septembre. Cela a pris du retard à cause de problèmes pour l’acquisition de l’internat  », explique-t-il. Lorsque les travaux seront terminés, l’arrière de l’hôtel de Ville sera détruit, tout comme le Métropole. On y recréera du parking. «  Et en 2014, le dossier administratif de la Grand-Place sera lancé.  » À ceux qui disent que le centre-ville est mort, le bourgmestre rétorque «  que oui il y a des cellules vides, mais ce n’est pas gentil pour les commerçants dynamiques qui sont installés.  » Pour le Sarma, Alfred Gadenne évoque des pistes. «  Celles d’une salle de jeu ont été abandonnées. Mais avec le Sarma et l’Eden, nous disposons de deux bâtiments qui peuvent être les locomotives du centre.  » Il ne reste plus qu’à trouver des solutions pour les deux.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent