Publié le Jeudi 5 Septembre 2013 à

Régions > Luxembourg > Actualité

Meurtre de Yohan Marcq: le parquet voudrait faire juger Amagov en Russie

Rédaction en ligne

En juin 2005, Yohan Marcq avait été poignardé mortellement à la fin d’un bal organisé à Rossignol (Tintigny). On n’avait jamais retrouvé le meurtrier présumé, Dichny Amagov. Celui-ci avait rejoint la Russie et avait été déclaré mort sur base d’un certificat de décès qui s’était avéré faux. Aujourd’hui, les autorités belges voudraient le faire juger dans son pays. Une option que rejette fermement la famille de la victime.


Yohan Marcq avait été poignardé en plein cœur à Rossignol en juin 2005.

D.R.

Yohan Marcq avait été poignardé en plein cœur à Rossignol en juin 2005.

Plus de huit années se sont écoulées depuis le meurtre de Yohan Marcq. Huit ans de péripéties dans cette affaire rocambolesque où le principal suspect est même revenu d’entre les morts…

Toutefois, aujourd’hui, on semble à l’aube d’une réelle avancée. De sources proches de l’enquête, on sait que Dichny Amagov est probablement en vie, et plus ou moins localisé. Seulement voilà : différentes options existent pour traduire le meurtrier présumé en justice. Et les parties civiles (papa, maman et sœurs de Yohan) d’un côté, le parquet d’Arlon et le Parquet Général de Liège de l’autre, n’ont pas du tout la même optique. Différentes possibilités existent à l’heure d’écrire ces lignes.

Le parquet général de Liège et celui d’Arlon plaident ainsi pour l’organisation d’un procès en Russie. La chambre du conseil d’Arlon leur a emboîté le pas en rendant une ordonnance favorable à un procès en Russie.

Ce n’est toutefois pas cette option que privilégient les parties civiles. Elles estiment qu’un procès par défaut à Arlon serait préférable. Si Amagov sortait de Russie, il serait alors interpellé en vertu d’un mandat d’arrêt international lancé à son encontre. Il ferait alors sans doute opposition au jugement rendu, mais cela conduirait à l’organisation d’un deuxième procès, cette fois en sa présence.

Retrouvez tous les détails dans La Meuse Luxembourg de ce jeudi 5 septembre et dans notre édition numérique.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent