Publié le Jeudi 5 Septembre 2013 à

Sports > Tennis > Grands Chelems > US Open avec Eurosport

Benoît Daniel, présentateur tennis sur Eurosport: «Si Kim et Justine veulent nous rejoindre...»

K.R.

Lui, c’est le modérateur, c’est le métronome. Lui, c’est le gars qui passe ses journées aux côtés des stars durant cet US Open, cherchant toute la journée le petit sujet décalé pouvant amener un plus au connaisseur et un côté ludique au spectateur occasionnel. Lui, c’est Benoît Daniel, animateur journaliste sur Eurosport France durant ce séjour new yorkais.

Eurosport.fr

Il est 9h30, heure de New York quand nous contactons Benoît Daniel, animateur, manager, RP et présentateur sur Eurosport pour cet US Open. «Il n’y a que technicien que je ne suis pas. Quand on a une panne, je m’arrête et je crie au secours», balance-t-il en rigolant, assis dans le bus qui l’amène au stade.

Benoît Daniel est l’animateur de vos nuits européennes sur Eurosport France. C’est lui qui donne la réplique à Amélie dans «L’entretien d’Amélie». C’est aussi lui qui joue l’arbitre dans «Avantage Leconte», gérant le débat entre Patrick Mouratoglou et Henri Leconte. «Mon rôle est de faire vivre les moments creux en trouvant des sujets décalés, en dispatchant les consultants, en encadrant les directs ou en réalisant des interviews destinées à apporter un plus aux spectateurs», explique-t-il, accompagné de la verve qu’il met également dans ses directs. «Par exemple, ce mardi, j’étais le premier à aller féliciter Richard Gasquet pour sa qualification en quarts de finale. Et là, tu rentres sur le court relax et tu vas parler au vainqueur avec ta caméra. C’est magique. J’ai une chance énorme

Le mix est en tout cas très réussi. Il rend les nuits belges de cet US Open moins longues même si, comme tous les Européens qui liront ce papier, on se sera à plusieurs reprises réveillé zapette à la main, désorientés, avec Watts qui tourne en boucle. «Notre mécanique est bien huilée et j’en suis assez fier», poursuivait Benoît Daniel. «Avec une équipe nettement moins impressionnante que la chaîne américaine ESPN par exemple, nous arrivons, je pense, à donner à nos spectateurs un produit complet et ludique. Il faut dire aussi que nous avons réussi à trouver des consultants avec des personnalités très différentes, rendant nos débats souvent très animés et variés. On a Henri Leconte le clown (il sourit), le Docteur Patrick (Mouratoglou), la championne Amélie, la technicienne Emilie (Loit), l’insider Marion (Bartoli) ainsi que Jean-Paul Loth et Georges Goven, deux avis très expérimentés qui nous épaulent depuis Paris. Sans oublier l’avis on ne peut plus pertinent de Barbara Schett et Mats Wilander, qui viennent nous éclairer de temps en temps. On a trouvé le bon équilibre. Il n’en faut pas plus. T’imagines deux Leconte à gérer? Pas possible ça.» (il se marre)

Ce qui ne veut pas dire que la recette sera la même ad vitam eternam. «Pour tout te dire, on ne pense pas à qui pourrait nous quitter et qui pourrait nous rejoindre. Je pense que ça se gère au coup par coup, selon les disponibilités. Par exemple, Marion, ce n’était pas du tout prévu mais au lendemain de l’annonce de sa retraite, on a sauté sur l’occasion... D’ailleurs, je vais profiter de ton article pour faire un appel à Kim Clijsters. Si elle veut nous rejoindre... J’ai toujours eu un faible pour elle, pour son sourire et sa bonne humeur.»

Et Justine? «Je serais également ravi de travailler avec Justine, bien évidemment. C’est une immense championne, qui manie bien le verbe et qui a un superbe palmarès. Son avis a du poids. Ce serait un honneur de bosser avec l’un de ces deux grandes championnes belges

Suivez l’US Open en intégralité et en exclusivité sur Eurosport via Eurosport Player.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent