Mis à jour le Mercredi 11 Septembre 2013 à

Régions > Mouscron > Actualité

Violent car-jacking à Estaimpuis

Rédaction en ligne

Un conducteur a été victime lundi d'un car-jacking sur son lieu de travail à Estaimpuis, a indiqué mardi le parquet de Tournai. Le malheureux a été sérieusement frappé par plusieurs hommes. Il travaillait depuis huit jours à cet endroit. Il avait été suivi depuis Pecq. La victime, un intérimaire, est en arrêt de travail.

Les faits se sont produits lundi, vers 5h du matin, rue de la Blanche Tête à Estaimpuis. En se rendant au travail avec sa voiture, la victime a été suivie par une Ford Focus. Ce véhicule, immatriculé en France, avait suivi la victime depuis Pecq. Arrivé dans la cour de son lieu de travail, qui se trouve à l'arrière du bâtiment principal, le conducteur a été coincé par la Ford Focus qui s'est garée derrière sa voiture. La victime se trouvait seul au moment de l'agression. Les auteurs, au nombre de quatre, ont exigé les clés du véhicule de la victime. Au moins un des malfrats possédait une arme. Le conducteur ayant refusé d'obtempérer, celui-ci a été roué de coups. Ne voulant toujours pas remettre ses clés à ses agresseurs, le malheureux a été aspergé de gaz lacrymogène. Après avoir remis finalement les clés de son véhicule, une Audi A4, le conducteur s'est à nouveau fait frapper. Après s'être emparé de la voiture de leur victime, les quatre agresseurs ont pris la fuite. Pour une raison inconnue, le véhicule a été abandonné un peu plus loin par les auteurs. Apparemment, un système anti car-jacking était présent sur la voiture qui s'est arrêtée. La victime est un habitant de Tournai. Il travaillait seulement depuis 8 jours, en tant qu'intérimaire, dans cette entreprise d'Estaimpuis. Il a reçu de nombreux coups et est en arrêt de travail.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent