+

Univers > Foot > Foot belge

Le procès du Chinois Zheyun Ye débute ce vendredi

Belga |

Publié le Vendredi 13 Septembre 2013 à

Belga

Le procès devant le tribunal correctionnel de Bruxelles concernant le dossier de fraude en Division 1 durant les saisons 2004/2005 et 2005/2006 débutera ce vendredi. La première audience servira de séance d’introduction. Les parties se mettront ensuite d’accord sur les dates durant lesquelles le dossier sera réellement traité.

Le juge d’instruction avait livré son dossier au parquet fédéral en juillet 2010. En octobre 2012, la Chambre du conseil de Bruxelles avait renvoyé une trentaine de personnes devant le tribunal correctionnel. Quatre accusés avaient été en appel et Paul Put avait été en cassation. Cet appel a été refusé, le procès peut donc désormais avoir lieu, après plusieurs années d’attente.

31 personnes, dont Paul Put, l’entraîneur du Lierse à l’époque, le gardien Cliff Mardulier et huit joueurs du Lierse ainsi qu’une société, sont poursuivies pour corruption privée, participation à une organisation criminelle, blanchiment et chantage. L’ancien président lierrois, Gaston Vets, était également poursuivi mais l’action est éteinte en raison de son décès en 2012.

Les faits remontent aux saisons 2004/2005 et 2005/2006. L’homme d’affaires chinois Zheyun Ye avait tenté d’acheter les matches de plusieurs clubs de première et seconde divisions. Cela avait réussi avec le Lierse, club dans lequel il avait investi, La Louvière et Geel. D’autres joueurs, notamment de Saint-Trond et du FC Brussels, s’étaient aussi laissés corrompre par Zheyun Ye. Ces pratiques ont été découvertes lors de la saison 2005/2006, notamment grâce au reportage de l’émission flamande « Panorama » intitulé « De tackle van de maffia » et diffusé en février 2006. Ye a depuis disparu sans laisser de traces.

Ce n’est pas la seule affaire de paris truqués qui fait l’actualité. La police tchèque a en effet annoncé jeudi avoir interpellé et mis en examen douze joueurs ou anciens joueurs tchèques de football, soupçonnés de trucage de matches. Les soupçons portent sur une «  possible manipulation de matches de différents niveaux de compétition, en liaison avec les paris sportifs  », a indiqué le porte-parole de la brigade anti-corruption de la police, Jaroslav Ibehej.

Parmi les clubs concernés par l’affaire, la presse praguoise mentionne deux clubs de première division tchèque, le FK Teplice et le FK Jablonec, et Roudnice-nad-Labem (3 e  division). «  Douze personnes ont été interpellées jusqu’ici dans différents endroits de République tchèque, et inculpées de corruption  », a précisé Jaroslav Ibehej.

Il s’agit de «  joueurs de football, anciens ou actuels, à différents niveaux de compétition  », a-t-il ajouté.

Une quinzaine de perquisitions ont été effectuées et une vingtaine d’autres personnes interrogées dans le cadre de cette affaire, où les policiers tchèques coopèrent avec leurs collègues slovaques, selon le porte-parole.