Publié le Mercredi 18 Septembre 2013 à

Régions > Centre > Actualité

Crier «Vive la république»? C'est une tradition à La Louvière!

X.L.

Outrage aux souverains ou crime de lèse-majesté ? Même si les défenseurs de la liberté d’expression s’en émeuvent, Pierre Larcin peut s’estimer heureux d’avoir juste reçu une remontrance pour avoir crié « Vive la république » lors de la joyeuse entrée du roi Philippe et de la reine Mathilde à Mons. Certains prédécesseurs ont eu moins de chance que lui.


Pierre Larcin

Copyright Céline Sohier

Pierre Larcin

A La Louvière, tout le monde s’en souvient encore : en 1888, lors de l'inauguration de l'ascenseur nº1, au milieu des Houdinois qui lancent « Vive le Roi ! », Paul Conreur, lui, trouve plus original de crier « A bas les Cobourg » et « Vive la République ». D'où vient-il? De La Louvière, évidemment. Il faudra 101 ans pour que l'affront soit oublié et qu'un couple royal revienne en visite officielle chez les Loups.

Cet incident restera dans les annales louviéroises et jusque dans les années ‘80, on pensait, avec une certaine fierté même, que c'était pour cela que La Louvière n'avait pas le titre de ville et ne le recevrait jamais. C'est Léopold II qui l'a dit, racontait-on. Loin de figurer dans la liste des «renégats» de la Cité des Loups, Paul Conreur a pourtant même été «canonisé»: la rue qui porte son nom est celle par laquelle arrivent à La Louvière tous les visiteurs de l'extérieur!

Quitte à faire de la peine à quelques vieux révolutionnaires, il nous faut cependant rectifier la légende: s'il est vrai que le Centre a été l'objet de la colère du Roi, c'est à Houdeng, et non à La Louvière que l'incident avait eu lieu. De plus, c'est en 1825 que le roi des Pays-Bas avait déterminé la liste des communes habilitées à porter le titre de Ville. La Louvière, simple hameau à l'époque, ne pouvait bien sûr y prétendre : La Louvière n’était d’ailleurs devenue une commune qu’en 1870. Par la suite, par contre, il est possible que le fameux incident n'ait pas porté le souverain à modifier cet état de fait par un arrêté royal comme ça a été le cas pour d'autres.

De toute façon, le 2 aôut 1985, l'offense était oubliée et le Moniteur belge proclamait: «la commune de La Louvière en Hainaut est autorisée à porter le titre de ville». Comme pour sceller la réconciliation, Baudoin et Fabiola sont venus passer la journée du 17 mai 1990 à La Louvière, soit plus de... 101 ans après la dernière visite royale au canal. Et à cette occasion, comment accueille-t-on les souverains? Par des banderoles « Vive la république » au SETCA.

En 2003, par contre, Albert II et Paola faisaient l'objet d'un véritable plébiscite de la part de Louviérois venus en masse pour les applaudir. La hache de guerre était enterrée...

  • Vidéo Sudpresse : Un homme crie "vive la république" lors de la Joyeuse Entrée à

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent