Publié le Samedi 5 Octobre 2013 à

Régions > Mons > Actualité

Ignacio de la Serna nouveau procureur général de Mons

AN.D.

Le Conseil supérieur de la justice vient de désigner Ignacio de la Serna au poste de procureur général de Mons. Il est appelé à remplacer Claude Michaux, qui a été admis à la retraite le premier septembre dernier.


Palais de justice de Mons

N.VE

Palais de justice de Mons

Ignacio de la Serna faisait sans doute figure de candidat un peu atypique pour ce poste, parmi les autres candidats, qui sont tous issus du ministère public.

Il est, en effet, le seul à être actuellement juge d’instruction au tribunal de première instance de Charleroi…

Dossier sadia

Il y a d’ailleurs instruit des dossiers particulièrement emblématiques, comme celui, notamment, de la jeune Sadia Sheikh, abattue par son frère Mudusar, sur instruction de ses parents, un crime dit « d’honneur ».

La jeune fille, on s’en souvient, avait refusé de faire le mariage pakistanais que lui avaient prévu ses proches.

Les cinq autres candidats, en revanche, étaient tous issus du ministère public.

Marie-Claude Maertens est actuellement procureur du Roi de Tournai, Alain Lescrenier, Jean-Paul Lété et Léon-Hubert Oldenhove sont les actuels substituts du procureur général de Mons et Cédric Visart de Bocarmé, l’ancien procureur général de Liège, est au parquet fédéral.

Le Conseil supérieur de la justice avait 100 jours à partir de la publication au moniteur belge de la vacance de la place pour recevoir les dossiers, auditionner les postulants et désigner son candidat à la fonction, soit jusqu’au 30 octobre prochain.

L’affaire n’a donc pas traîné, pourrait-on dire…

Cinq membres au collège

On n’attend plus maintenant que la signature de la ministre de la justice, Annemie Turtelboom.

Celle-ci dispose de 60 jours pour entériner le choix du Conseil Supérieur de la Justice, ou pour le refuser.

Le futur procureur général de Mons sera l’un des cinq membres du collège des procureurs généraux qui compte deux néerlandophones, deux francophones et un Bruxellois. C’est ce collège qui établit la politique criminelle de l’État Belge.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent