Publié le Dimanche 6 Octobre 2013 à

Actualité > L'info en continu

Irlande: le Premier ministre fragilisé par l'échec du référendum sur le Sénat

internet@lesoir.be (Avec les rédactions du Soir en ligne, du Soir, d’AFP, d’AP et de Belga)

Le Premier ministre irlandais Enda Kenny était fragilisé dimanche après l’échec surprise du référendum sur l’abolition du Sénat, une déconvenue particulièrement inopportune à une dizaine de jours du vote sur un nouveau budget d’austérité. «Défaite humiliante», «perte d’autorité» : la presse était sévère à l’égard du chef du gouvernement de coalition, au lendemain du «non» des Irlandais à l’abolition de la chambre haute. Une réforme que le Premier ministre défendait notamment par souci d’économies, dans un pays sous assistance financière. «C’est quasiment la faute de Kenny. Sa performance dans la campagne du référendum sur le Sénat a été pathétique. Il est le dirigeant qui a échoué à diriger», assénait ainsi le journaliste Matt Cooper dans l’Irish Sunday Times. Pour expliquer la déroute, que les sondages n’avaient pas vu venir, les journaux mettaient en cause notamment le refus du chef du gouvernement de participer à des débats sur la réforme. Enda Kenny lui-même a qualifié de «gifle» le résultat du référendum, tout en promettant de poursuivre les réformes politiques.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent