16

Univers > Foot > Diables Rouges

Courtois, Witsel, Kompany, Hazard, De Bruyne: qui est «LE» Diable rouge de cette campagne?

Sudinfo.be |

Publié le Vendredi 11 Octobre 2013 à

Ce vendredi soir, la Belgique pourrait être officiellement qualifiée pour le Mondial 2014. Mais la plus grosse partie du travail a déjà été réalisée, nous permettant de sortir des tendances et de parler «du Diable rouge de cette campagne qualificative». Qui, selon vous, mérite ce titre honorifique?

Marc Wilmots a fait appel à 21 joueurs au cours de cette campagne qualificative, ce qui démontre la force d’un noyau. Un terme souvent prononcé par notre sélectionneur. Mais, en effet, s’il convient de parler de groupe Belgique, on ne peut nier que plusieurs joueurs ont plus marqué les esprits que d’autres, sur la durée.

C’est sur base de ce critère que nous avons sélectionné 14 joueurs, laissant tomber au passage des garçons méritants et décisifs mais moins «présents». Ils se nomment Guillaume Gillet, Steven Defour, Nicolas Lombaerts, Sébastien Pocognoli, Pele Mboyo, Romelu Lukaku ou Daniel Van Buyten.

Thibaut Courtois

Auteur de plusieurs arrêts de grande classe à des moments importants, Thibaut Courtois n’a jamais commis la moindre approximation. Sans pépin physique, il est notre indiscutable N.1. D’ailleurs, il a été titulaire lors des huit matches.

Vincent Kompany

Notre capitaine. Titulaire lors de six des huit matches mais blessé pour les matches en Ecosse et en Macédoine. Il est le régulateur, le régisseur de la défense, celui qui pose le jeu et rassure l’ensemble. Sans oublier son apport offensif, avec notamment son but libérateur face à l’Ecosse, à Bruxelles.

Thomas Vermaelen

Blessé au dos, le défenseur d’Arsenal n’a pas joué les deux derniers matches. Mais jusque-là, on n’avait quasiment rien à lui reprocher.

Jan Vertonghen

Vice-capitaine, le joueur de Tottenham est devenu un incontournable chez les Diables. La preuve, il a été titulaire à huit reprises. Sa puissance, son dévouement et sa vitesse en font un atout très utile. Toutefois, cette place de back gauche, où ses difficultés à «se retourner rapidement» sautent aux yeux, n’est sa meilleure. Et cela aurait pu nous jouer de mauvais tours...

Axel Witsel

Il est celui qui a le plus grandi dans cette campagne. Si on ne devait citer qu’une seule certitude dans l’équipe, ce serait lui. Tout simplement indispensable. Comme Vertonghen et Courtois, il a chaque fois été titularisé.

Marouane Fellaini

Le joueur de Manchester United a disputé six des huit matches, étant aligné d’emblée à quatre reprises. Son travail à la récupération et son apport physique offensif peuvent toujours servir dans des matches qui se gagnent «à l’arrache».

Moussa Dembélé

Peut-être le joueur le plus discret et le plus sous-estimé. Mais aux côtés de Witsel, le joueur de Tottenham apporte énormément, par sa technique, son travail et sa qualité de passe. Il a été titularisé à sept reprises et est monté une fois au jeu.

Kevin De Bruyne

Le meilleur buteur belge de cette campagne avec trois réalisations, chaque fois à des moments importants (le 0-1 en Macédoine, le 1-0 face à la Serbie et le 0-2 en Serbie). Monté en cours de match lors des deux premières rencontres de ces qualifs’, il n’a ensuite plus quitté le onze de base.

Eden Hazard

La star de l’équipe, avec des coups de génie salvateurs, comme ce but victorieux face à la Macédoine. Il a participé aux sept premiers matches avant de déclarer forfait pour le déplacement en Ecosse, touché au tendon d’Achille.

Kevin Mirallas

L’ailier d’Everton est l’une des «grandes victimes» de la richesse du noyau. Monté cinq fois au jeu, il a réussi à planter deux buts, en Serbie et en Ecosse.

Dries Mertens

Quatre fois titulaire, le joueur de Naples a rarement réussi à convaincre, en dépit d’une vivacité et d’une énergie extrêmement douloureuses pour la défense adverse.

Christian Benteke

Sept titularisations, deux buts. La puissance de Christian Benteke et son impact physique sont tout sauf négligeables. Son transfert en Angleterre a transformé celui que certains estimaient «trop court»... pour la D1 belge.

Toby Alderweireld

Relégué sur le banc par Guillaume Gillet lors des deux premiers matches, celui qui défend aujourd’hui les couleurs de l’Atlético Madrid (même s’il n’a pas encore joué une seule minute) a profité de la suspension de l’Anderlechtois pour abus de cartons jaunes afin de s’immiscer dans l’équipe. Il ne l’a plus quittée, enchaînant des prestations de plus en plus abouties, faites de nombreux et précieux débordements.

Nacer Chadli

Trois titularisations, deux montées au jeu. Le joueur de Tottenham, dont le volume physique augmente au contact des joueurs de Premier League, est appelé à prendre de plus en plus de place dans le noyau. De là à réclamer une place de titulaire...

Sondage.

Qui est «LE» Diable rouge de cette campagne qualificative?

Quel Diable fut le plus important pour l’équipe?

Thibaut Courtois
29% (315 votes)
Vincent Kompany
9% (97 votes)
Thomas Vermaelen
0% (0 vote)
Jan Vertonghen
0% (2 votes)
Axel Witsel
30% (323 votes)
Marouane Fellaini
1% (11 votes)
Moussa Dembélé
0% (2 votes)
Kevin De Bruyne
25% (270 votes)
Eden Hazard
4% (47 votes)
Kevin Mirallas
0% (5 votes)
Dries Mertens
0% (1 vote)
Christian Benteke
1% (6 votes)
Toby Alderweireld
0% (1 vote)
Nacer Chadli
0% (2 votes)
Total votes: 1091