Publié le Mardi 15 Octobre 2013 à

Régions > Liège > Actualité

"Alain Vigneron a été assassiné: son meurtrier s'appelle Lakshmi Mittal!", lance Francis Gomez, le patron de la FGTB Métal

Rédaction en ligne

Après la direction d’ArcelorMittal qui s’est dit attristée par la mort d’Alain Vigneron, c’est au tour de la FGTB Métal à réagir, l’organisation syndicale à laquelle appartenait l’ouvrier de Chertal qui s’est suicidé ce week-end.

Belga/Nicolas Lambert

C’est le patron de la FGTB Métal, Francis Gomez, qui a pris la plume.

« C’est l’histoire d’un homme qui aimait son métier et l’entreprise dans laquelle il travaillait depuis si longtemps. C’est l’histoire d’un homme qui cherchait à vivre, de son travail, de ses « mains d’or dans l’acier rouge », qui avait construit son quotidien, pierre après pierre. Et qui, depuis deux ans, jour après jour, voyait l’édifice se lézarder, les briques tomber des murs. Et il n’y pouvait rien. Et il n’en pouvait plus. Et il a choisi, en toute conscience, de pousser un dernier cri.

Alain Vigneron s’est suicidé, un choix grave, très grave, mais un choix, évidemment, personnel.

Mais Alain Vigneron a été, aussi, assassiné. Son meurtrier s’appelle Lakshmi Mittal. En décidant, d’un trait de plume, de liquider l’essentiel de la sidérurgie liégeoise (une sidérurgie rentable, faut-il encore le rappeler, mais pas assez rentable à ses yeux), Mittal a choisi de précipiter des centaines de travailleurs dans le chômage. Il a décidé de supprimer à tous ces gens le droit d’avoir une vie décente, de construire des projets pour eux et pour leur famille. Il leur a ôté, socialement, la vie. »

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent