Publié le Jeudi 17 Octobre 2013 à

Actualité > Faits divers

Un père marche à travers les USA pendant deux ans en hommage à son fils qui s'était pendu: il meurt écrasé par un conducteur endormi

Gr.I.

Le destin peut parfois être cruel… Joe Bell souhaitait honorer son fils de 15 ans, qui s’était pendu en janvier dernier suite aux railleries de ses amis à l’école sur son homosexualité. Il lui rendait hommage lors d’une marche à travers les Etats-Unis qui devait durer deux ans. Il a finalement été arrêté sur sa route après six mois : il a été renversé par un conducteur endormi.


Joe Bell, au début de sa marche à travers les USA.

Facebook Joe’s Walk for Change

Joe Bell, au début de sa marche à travers les USA.


Jadin, le fils de Joe Bell.

Facebook Joe’s Walk for Change

Jadin, le fils de Joe Bell.

Jadin était un adolescent de 15 ans qui aimait l’art, le théâtre et il souhaitait avant tout passer un message de tolérance à ces amis. Le garçon était homosexuel et le revendiquait, tant sur Facebook, où il avait plus de 10.000 followers, que dans son école. Mais il était souvent raillé et moqué par ses condisciples et n’a pas supporté cette pression sociale : il s’est suicidé en janvier dernier en se pendant à un module d’une plaine de jeux, derrière son école.

Pour soutenir la cause de son fils Jadin, Joe Bell a décidé de lui rendre hommage en marchant durant deux ans à travers les Etats-Unis pour faire passer le message de tolérance de son enfant. Depuis six mois, il parlait dans les bars, dans les écoles, dans les églises et même dans les restaurants, en hommage à son fils. Tout se passait bien pour Joe, qui rencontrait de plus en plus de familles touchées par son combat.

Mais tout s’est écroulé mercredi dernier, lorsqu’un conducteur endormi dans son tracteur a fauché violemment Joe sur le bord de la route qui le menait vers le Colorado, dans le centre des Etats-Unis. Cela faisait six mois qu’il marchait à travers les Etats-Unis, selon le New York Times, qui rapporte l’histoire. Joe Bell est décédé sur le coup, et n’a pu être secouru… Il aura rendu hommage à son fils jusqu’au bout de sa vie…

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent