Publié le Vendredi 18 Octobre 2013 à

Régions > Centre > Actualité

Mgi, Médéluc ou encore Fleur d'Octobre: ces parents qui «inventent» un prénom pour leur enfant....

Martine Pauwels

Soleiriane, Adriel, Inaya, Mayron, Ombline, Celénya… Des prénoms inédits, surtout dans leur manière de s’orthographier et pour lesquels il a fallu créer des codes spéciaux à l’état-civil de Soignies. La NOuvelle gazette fait le point sur le sujet dans ses éditions de vendredi...

À Soignies, un refus a été opposé aux parents qui voulaient appeler leur fille «Fleur d’octobre». Au même guichet, on a tiqué pour «Pinar». «Renseignements pris, il s’agit d’un prénom courant en Turquie dont les parents étaient originaires. Donc, nous avons accepté».

Même topo pour «Islam». Soignies a interrogé l’ambassade. Ici encore, la nationalité du père (Algérie) et l’usage en vigueur dans le pays d’origine ont primé. Si les parents avaient été Belges, ce prénom avait plus de chances d’être refusé.

La situation sonégienne est un peu particulière : suite aux mutations de la section hospitalière, beaucoup plus de déclarations de naissances sont désormais enregistrées auprès de l’état-civil de Soignies (déjà 600 en 9 mois pour 2013). Désormais, les familles du Shape s’intègrent dans ces statistiques (d’où la surreprésentation de prénoms anglo-saxons). Une liste qui reflète également une multiculturalité croissante. Résultat : le personnel administratif de l’état-civil est confronté à des cas de figures inédits concernant les prénoms. Attention : appeler son enfant « Bethel » quand on vient des îles Fidji ou « Mavilukidi » quand on est originaire du Congo n’est pas étonnant en soi.

« Il est toujours judicieux de se référer à un contexte géographique pour comprendre le sens et le choix d’un prénom, nous indique l’un des préposés. En revanche, certains prénoms imaginés par des couples belges nous désarçonnent complètement. Car nous devons aussi faire face à une tendance lourde : la person nalisation à l’extrême du prénom de l’enfant . De plus en plus de parents composent eux-mêmes un prénom pour leur bébé. Avec des résultats plus ou moins heureux. Une originalité qui nous oblige d’ailleurs à créer de nouveaux codes d’identification, comme exigé par le registre national. Il y a seulement deux ans, je n’en créais qu’un ou deux par an. Mais depuis le début de 2013, j’en ai déjà créé plus de dix. Je confirme donc bien qu’il s’agit d’une véritable tendance ».

Un épluchage patient des prénoms déclarés à Soignies et à Braine-le-Comte offre des surprises parfois étonnantes.

1.  Dans la série des prénoms connus mais orthographiés de manière phonétique ou très particulière :

« Djézon » – « Cloé » – « Cévan » – « Laora » – « Célèste » – « Mäo » – « Lyana » – « Ayline » – « Chelsy » – « Millan » – « Aron » – « Kehlyah » – « Alexandrew » – « Elyssa » – « Vivien » – « Alesio » – « Lony » – « Liloo » – « Shon » et le très étonnant « Mgi » (qui fait penser à « Jicé »).

2. Dans la série des prénoms inédits, du moins pour la Belgique, à notre connaissance :

« Schayna » – « Shauna » – « Mélinée » – « Leyssandre » – « Alana » – « Merwan » – « Syliano » – « Jenny-Linn » – « Azur » – « Eliakim » – « Médéluc » – « Nathaël » – « Léanne » – « Aëva » – « Naël » – « Soleiriane » – « Mérien » – « Ombline » – « Maïly » – « Hyuna », « Warrick » – « Lyana » – « Laïs », « Mayron » – « Elydia » – « Rayley » – « Loulys » – « Laël » – « Jayden » – « Hanaé » – « Natéo » – « Jouan » – « Eloane » – « Adriel » – « Thyméa » – « Rewen » – « Sedt »…

3. Dans la série des prénoms venus d’ailleurs choisis par des parents belges :

Israa (Tunisie) – Yentl (Israël) – Gillian (Ecosse) – Eléanor (E-U) – Owen (GB) – Teheiura (Polynésie) – Enorah (Irlande) – Kirsten (Suède).

4.  Dans la série des prénoms venus d’ailleurs choisis par des parents non-belges :

Yutong (Chinois) – Assia (Maroc) – Jawed (Congo)

5.  Dans la série des prénoms inspirés de films, personnalités connues ou séries :

Galaadriel (le Seigneur des anneaux) – Hermione et Wisley (Harry Potter) – Uriel (nom d’un ange dans la tradition juive et chrétienne) – Zachary, Alex et Eden (l’effet Diables Rouges) – Syllas (héros maléfique du Da Vinci Code) – Inaya (chanteuse) – Marley (comme Bob) – Reagan (comme le président) – Aeryss (personnage de jeu vidéo) – Lexie (Grey’s Anatomy).

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent