Publié le Samedi 26 Octobre 2013 à

Régions > Mouscron > Actualité

Mouscron: accident très impressionnant le long de la route Express

Y.C.

Un terrible accident s’est produit ce samedi peu après 11h30 sur la route Express. pour une raison indéterminée, un véhicule est venu s’encastrer contre un arbre. Vu l’état de la voiture, le choc a dû être violent. Une dame d’une quarantaine d’années se trouvait au volant. Selon le Parquet, elle devrait s’en sortir.

Y.C.

Il était 11h42 ce samedi matin lorsqu’un appel est passé à la caserne des pompiers de Mouscron. Un grave accident s’est produit le long de la RN 58, plus communément appelée route Express. Une voiture a terminé sa course contre un arbre. Les faits se sont produits quelques instants auparavant. Ce sont des gens qui passaient par là qui ont prévenu les secours. Directement, l’alerte est donnée. Pompiers, ambulanciers et policiers se rendent sur les lieux. L’accident est impressionnant. La voiture a heurté un arbre, situé en face du magasin Okay, dans le sens Mouscron-Dottignies. L’impact s’est produit du côté conducteur.

« Lorsque nous sommes arrivés, la conductrice était consciente », expliquent sur place les pompiers. Apparemment, elle a été en partie éjectée de l’habitacle. Ses jambes étaient coincées dans la voiture. Les pompiers ont installé une bâche pour donner les premiers soins à l’abri des regards. Lorsque cette dame, âgée d’une quarantaine d’années et prénommée Marjorie, a été emmenée en ambulance, son pronostic vital était engagé. « Selon les dernières informations, elle devrait s’en sortir », a indiqué, en fin d’après-midi, le Parquet de Tournai. Vu l’état de la voiture et l’endroit de l’impact, comme vous pouvez le voir sur nos photos, les passants donnaient peu de chance à la victime de s’en sortir.

Concernant les circonstances de l’accident, c’est le flou total pour le moment. «  On ignore les raisons de cet accident  », ont expliqué les policiers qui sont venus constater l’accident. Personne n’avait pu témoigner sur les causes de l’accident juste après les faits. En début d’après-midi, un expert du Parquet de Tournai était attendu sur les lieux.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent