Publié le Mardi 5 Novembre 2013 à

Régions > Mons > Actualité

Accord franco-belge: la ligne ferroviaire Mons-Valenciennes rouverte pour le fret

Rédaction en ligne

Les gouvernements français et belge ont marqué leur accord pour la réouverture de la ligne Mons-Valenciennes. Dans un premier temps, 13 à 16 trains de marchandises par jour franchiront la frontière.


Selon une étude, entre 65 et 82 trains de marchandises par semaine passeraient par Quiévrain.

E.G.

Selon une étude, entre 65 et 82 trains de marchandises par semaine passeraient par Quiévrain.

Abandonnée depuis des années, la ligne ferroviaire Mons-Valenciennes est appelée à connaître une nouvelle vie. De quoi réjouir de grandes entreprises situées de part et d’autre de la frontière. Voici quelques semaines, le ministre fédéral des Entreprises publiques, Jean-Pascal Labille, marquait son accord pour la réouverture de la ligne franco-belge et informait les autorités françaises de l’avancement du dossier. Avec l’accord des deux gouvernements, des travaux peuvent enfin être envisagés sur la liaison ferroviaire.

Du côté français, la volonté est de rétablir une voie non électrifiée à 40 km/h de Valenciennes à Quiévrain. Les aménagements permettraient aux trains de marchandises de voyager entre le Nord de la France et le Hainaut à raison de 16 convois par jour. «Le bureau d’études Tractebel, explique le député fédéral (PS) Eric Thiébaut, a réalisé une étude financée par l’Etat français visant à dresser un état des lieux du potentiel fret et de ses enjeux à l’échelle Nord-Pas-de-Calais et en Belgique sur la ligne Valenciennes-Mons.»

Après trois années consacrées aux diverses procédures administratives et l’étude de projet, les travaux seraient réalisés en 2017 et la ligne mise en service en 2018.

Le coût prévu pour la réalisation des travaux s’élève à 18 millions, répartis à hauteur de 13 millions côté français et de 5 millions côté belge. Un financement qui dans le cas présent incombe à la Région wallonne vu le caractère régional du projet.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent