Publié le Jeudi 7 Novembre 2013 à

Régions > Tournai > Actualité

Tournai: la convention entre la Ville et City Parking n'est pas renouvelée

Albert Desauvage

La ville de Tournai a décidé de ne pas renouveler son contrat avec la société Q Park qui, avec le système City Parking, gère depuis plus de dix ans le stationnement dans le centre-ville. « Il faut bien se rendre compte qu’en matière de stationnement nous ne parvenons pas à faire passer notre message auprès des Tournaisiens », concède l’échevine du Commerce, Ludivine Dedonder. C’est que, depuis des années, City Parking souffre d’une image détestable auprès des Tournaisiens.


La présence des agents de City Parking à Tournai est compromise...

B.L.

La présence des agents de City Parking à Tournai est compromise...

« Notre volonté prioritaire est de répondre en centre-ville aux questions de mobilité et non de faire en sorte de remplir les caisses de la ville », ajoute la première échevine Marie-Christine Marghem, « mais sous la forme actuelle ce n’est pas possible ».

Tournai entend donc tourner la page de Q Park ou du moins mettre la société face à ses responsabilités, face à d’autres défis, dont le premier serait de redorer son image auprès de la population, une image ternie, notamment, par le scandale que Nord Éclair avait dénoncé, quand des agents, volontairement, ne vérifiaient pas les disques de leurs collègues ! En mars prochain, au conseil communal, un nouvel appel d’offres sera lancé, reposant sur un cahier des charges que la ville va rédiger cet hiver. Un document qui sera basé, notamment, sur les remarques citoyennes et commerçantes énoncées lors de la vaste enquête qui a été menée ces derniers mois. À ce stade, 20 % des commerçants de Tournai y ont pris part « dans un climat constructif », selon l’échevine socialiste Ludivine Dedonder.

Que retenir de cette enquête portant sur la problématique de la mobilité à Tournai ?

« Plusieurs choses », énonce l’échevin de la Mobilité Armand Boite : « en gros, tout jusqu’ici est complexe, il faut simplifier le tout, ne plus parler que de deux quartiers qui sont les rives gauche et droite, et d’un troisième espace au nord de la gare qui est particulier parce qu’il est pris d’assaut par les navetteurs ». Il apparaît, de toute évidence, que les Tournaisiens méconnaissent le plan de mobilité et celui du stationnement, et qu’ils ont une mauvaise image des agents de City Parking. « Il faut bien dire que ces gens ne sont pas très souriants », disent de concert les trois échevins, « certains semblent même particulièrement désagréables ».

Quels pourraient être concrètement les grands changements pour les Tournaisiens à partir de janvier 2015, date de la fin de l’actuelle convention ? Le principal serait la disparition des zones bleues de 4 heures, mais la mise en place d’une carte mensuelle pour les travailleurs.

Un moment, on avait évoqué la possibilité d’un paiement par sms, mais cette option a été abandonnée en raison de son coût, l’opérateur téléphonique empochant 23 % du montant !

Des modifications qui seront reprises dans le cahier des charges et pour lesquelles la ville de Tournai attendra des réponses de la part des sociétés qui seront intéressées par la gestion du stationnement à Tournai.

Q Park (City Parking) sera certainement candidate mais cette société ne sera pas la seule… et pourrait à Tournai se retrouver sur une voie de garage !

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent