Publié le Samedi 9 Novembre 2013 à

Régions > Tournai > Actualité

Le ralentissement d'un convoi agricole peut-être à l'origine de l'accident mortel d'Esquelmes

Rédaction en ligne

L’expert du parquet de Tournai a déterminé que plusieurs véhicules étaient impliqués dans l’accident qui a coûté la vie à une famille de Mouscronnois vendredi matin à Pecq, près de Tournai.


Au moment de l’accident, Martine Bourdet et son fils Romain se rendaient à Tournai, elle pour rejoindre son travail , lui, son école.

B. LIBERT

Au moment de l’accident, Martine Bourdet et son fils Romain se rendaient à Tournai, elle pour rejoindre son travail , lui, son école.

Pour les besoins de l’enquête et la reconstitution des faits, toute circulation a été interdite vendredi jusqu’à 13h sur la chaussée de Courtrai à Esquelmes, entre la place de Pecq et le virage du Tentalu à Ramegnies-Chin (Tournai).

Un expert est descendu sur les lieux afin de retracer les conditions de l’accident qui a coûté vendredi matin la vie à Martine Bourdet, une Mouscronnoise de 57 ans et à Romain Hommé, son fils âgé de 25 ans. Les faits se sont déroulés vers 6h50 du matin à proximité de la discothèque la Bush. Les victimes roulaient à bord d’une Fiat en direction de Tournai lorsque leur voiture a été percutée à l’arrière par une VW Caddy. Sous la violence du choc, la Fiat a dévié vers la gauche, avant d’être à nouveau heurtée par une Citroën Berlingo qui roulait en sens inverse.

A l’arrivée des premiers secours, venus de Tournai, les occupants de la Fiat étaient déjà décédés. La voiture était conduite par le jeune homme. Selon le parquet de Tournai, il n’est pas impossible qu’un tracteur agricole soit à l’origine d’un ralentissement, puis du carambolage. Les deux autres conducteurs impliqués dans cet accident n’étaient pas sous l’influence de l’alcool. L’enquête du parquet de Tournai se poursuit.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent