Publié le Dimanche 10 Novembre 2013 à

Culture > Musique

I Love Techno a attiré près de 30.000 amateurs de musique électronique au Flanders

Belga

Le festival de musique électronique I Love Techno a attiré samedi soir près de 30.000 festivaliers à Gand, qui ont bougé durant douze heures sur les rythmes de la musique dance.

Belga

Le festival n’affichait pas complet cette année, contrairement aux précédentes éditions, et a attiré à Gand un public toujours plus international. Près de 60 pc des festivaliers venaient de Belgique, les Français arrivant en seconde position, suivis des Néerlandais, a indiqué la porte-parole du festival, Julie Maricq.

Les points forts du festival, qui cible tant les amateurs de musique electro que de house, dubstep ou trap acts, étaient, selon les organisateurs, Disclosure, Gesaffelstein, Knife Party, Baauer, Martin Garrix, Laurent Garnier, Maxim ou encore Booka Shade, mais également le groupe électro-rock belge Goose.

Le festival affiche une tolérance zéro concernant la dogue et pour la première fois, la police était venue accompagnée de chiens anti-drogue et le parquet avait mis en place une poubelle spéciale, «mercy bin», où les festivaliers pouvaient laisser de manière anonyme et sans risque de poursuite les produits stupéfiants en leur possession.

«Tout ce qui est placé dans la poubelle est saisi et transmis à un laboratoire», a expliqué la porte-parole du parquet, Annemie Serlippens. «Les professionnels sont avertis si de nouveaux produits dangereux sont découverts.»

Malgré ces mesures, 208 festivaliers ont été pris en possession de drogue, ont indiqué les polices locale et fédérale. Ces festivaliers ont été expulsés du festival et le parquet a ouvert trois dossiers judiciaires à l’encontre de revendeurs.

La Croix-Rouge a pris en charge 266 festivaliers, principalement pour des problèmes liés à la consommation d’alcool ou la chaleur, et 39 d’entre eux ont été conduits à l’hôpital.

Le festival I Love Techno fêtera l’an prochain, le 8 novembre 2014, sont 20e anniversaire.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent