Publié le Lundi 18 Novembre 2013 à

Régions > Mons > Actualité

Emmanuelle, de Boussu, est ballottée entre le CPAS et le chômage et... se retrouve sans revenu, alors qu'elle a six enfants

C.S.

Il y a une semaine, Emmanuelle Boutoille a fini de prester un article 60 au CPAS et se tourne vers la FGTB pour retrouver ses droits au chômage. Problème : la FGTB lui refuse son chômage et... se retourne contre le CPAS. Mais pendant que les services se renvoient la balle, elle risque de se retrouver sans revenu pour passer Noël avec ses six enfants.


Mme Boutoille.

C.S.

Mme Boutoille.

Au mois de mai 2012, Emmanuelle Boutoille commence un travail de technicienne de surface en article 60. Après cette période de 18 mois, elle récupérera un emploi ou ses droits au chômage.

«  Le directeur de l’endroit où je travaillais était très content de mon travail et a même regretté de ne pas avoir de place pour moi. Lorsque mon article 60 s’est terminé, je me suis donc rendue au chômage pour récupérer mes droits  », nous explique la dame. C’est là que la situation devient abracadabrante.

En effet, la FGTB lui refuse le chômage en lui annonçant qu’il lui manque des jours de travail. Elle décide de ne pas baisser les bras et retourne au CPAS pour leur demander de pouvoir prester ses derniers jours de travail et être en règle. «  On m’a dit que je ne pouvais pas represter des jours car le compte était bon. De retour à la FGTB et à l’ONEM on m’a soutenu que non », assure la dame, totalement perdue dans cet imbroglio administratif. Coincée au milieu de cette partie de ping-pong entre services, elle commence à avoir peur.

Le récit, les explications de la FGTB et du CPAS dans La Province de ce lundi

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent