Publié le Mercredi 27 Novembre 2013 à

Régions > Bruxelles > Actualité

Bruxelles: Jef Van Damme se plaint du retard dans les travaux de rénovation des stations de métro

I. A.

« 300 jours de retard pour la station Rogier. Deux ans de retard pour la station Bourse sans parler de la station Anneessens », avance Jef Van Damme (Sp.a) député bruxellois qui est quelque peu irrité par ce problème. « C’est inacceptable pour des stations de la Stib situées dans le centre de Bruxelles. Cela donne une mauvaise image de la ville », critique Jef Van Damme.

C.S.

À l’occasion de la commission infrastructure du 6 novembre, le député bruxellois Jef Van Damme (Sp.a) a interpellé Brigitte Grouwels la ministre bruxelloise en charge des travaux publics et des transports au sujet des rénovations des stations de métro et prémétro. Il en ressort que la station Rogier connaît un retard de plus de 300 jours et surcoût de plus de 600.000 euros. «  À la station Rogier, les travaux de parachèvement de la mezzanine et du patio ont été confiés à une société. Ils ont commencé le 13 janvier 2011 et ce pour un délai contractuel de 58 semaines calendrier. Ce délai a été suspendu pour une durée de 110 jours calendrier pour permettre l’installation dans le patio des deux escalators menant de la voirie à la mezzanine. La société a reçu une indemnité forfaitaire de 183.477 euros à la suite de cette suspension. En l’absence de certaines études, un délai complémentaire de 211 jours calendrier a été octroyé ainsi qu’un engagement complémentaire de 451.270 euros  », a déclaré la ministre.

«  Les travaux de la station Rogier seront terminés au plus tôt pour l’été 2014. En ce qui concerne la station Bourse, les travaux ne vont démarrer que dans un an alors qu’ils étaient prévus pour septembre 2012. Le pire, c’est que la station Anneessens va devoir attendre la fin des travaux de celle de Bourse. S'il était bien une priorité pour la ministre compétente, Brigitte Grouwels, au cours de cette législature, c’était de s’attaquer à une rénovation en profondeur de ces stations problématiques. Mais que constatons-nous ? Alors que celle-ci avait promis à qui voulait l’entendre voici quelques années que nous pourrions aujourd’hui emprunter une station Bourse pimpante, les travaux n’ont même pas encore débuté.  », ajoute le député bruxellois qui est notamment à l’origine de l’enquête metr-o-net sur la propreté et la sécurité dans les stations de métro.

«  Ce n’est rien d’autre qu’une mauvaise gestion de la part d’une ministre qui n’a toujours pas compris que le devoir des autorités est de respecter les voyageurs. En d’autres mots : les stations doivent être aisément accessibles, sûres et propres », conclut Jef Van Damme.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent