Publié le Lundi 2 Décembre 2013 à

Régions > Tournai > Actualité

La Wallonie picarde attire les caméras de TF1

Clément Landouzy

Nos confrères français sont attirés par notre Wallonie picarde. Y a-t-il un effet Gérard Depardieu ? On peut le penser : en l’espace de 10 jours, trois reportages diffusés par TF1 ont été tournés chez nous : un à Herseaux sur la baisse des factures belges d’électricité grâce à la libre concurrence ; un à Comines sur le projet belge de mettre les frites au patrimoine de l’Unesco ; et un à Tournai  sur l’exemple belge des impôts à la source.


Tournai, Herseaux, Comines
: trois villes qui viennent d’attirer nos confrères journalistes français.

Repro C.L

Tournai, Herseaux, Comines : trois villes qui viennent d’attirer nos confrères journalistes français.

Pour ce genre de reportages, ils auraient pu choisir n’importe quelle ville de Belgique. Mais leur trajet s’est arrêté en Wallonie picarde. Les journalistes français de la chaîne de télévision TF1 sont venus tourner à trois reprises dans nos contrées frontalières, et ce en seulement dix jours... Ce qui est assez rare pour le signaler.

Retour sur ces reportages, réalisés du côté d’Herseaux, Tournai, et Comines.

1 Herseaux, au journal de 20 heures du 18 novembre

Nos confrères ont fait escale dans la cité des Hurlus pour y consacrer un sujet économique, diffusé au journal de 20 heures du lundi 18 novembre. Ils se sont intéressés à la mise en concurrence des fournisseurs d’électricité.

La fin du monopole d’EDF (2007), commence à porter ses fruits chez nos voisins, alors que chez nous, c’est déjà le cas. Ils ont rencontré Sylvie Debrabandère, une Herseautoise à qui Electrabel a proposé de bénéficier d’une baisse importante de ses factures de gaz et d’électricité. La moitié du reportage se passe donc à Herseaux. L’autre moitié étant tournée dans les bureaux du porte-parole de Testachats et du ministre wallon de l’Énergie.

2 Tournai, au journal de 13 heures du 27 novembre

« Impôts à la source : l’exemple belge ». C’est le titre du reportage de la chaîne privée, réalisé à Tournai, et diffusé ce mercredi. Il dure environ 2’20.

Cela concerne les projets de réforme fiscale à l’étude en France, dont le prélèvement à la source, appliqué en Belgique depuis un demi-siècle.

On y voit notamment des images de la Grand-Place (au moment de l’installation des chalets de Noël), l’interview de deux riverains, et de l’échevine des Finances, Lætitia Lienard, qui parle d’un  système belge «  très transparent  ».

3 Comines-Warneton, au journal de 13 heures du 28 novembre

24 heures seulement après le centre-ville de Tournai, c’est celui de Comines que l’on a pu voir à la télévision française, pendant 1’40. Cette fois, à propos de la volonté de certains Belges de voir leur savoir-faire culinaire entrer au patrimoine immatériel de l’Unesco. Une idée qui ne date pas d’hier, mais qui a été remise sur la table en raison de la semaine de la frite. La frite, l’une des principales fiertés belges. «  Avouez que ça serait tout un symbole, » a lancé le présentateur, Jean-Pierre Pernaut. «  On est habitués, on ne sait pas faire sans frites nous  ! » témoigne un Cominois, au micro de la chaîne. Puis, tour à tour, sont interrogés Sophie Samin, productrice locale de pommes de terre ; Véronique, qui travaille derrière le comptoir d’une friterie cominoise (elle en sert plus d’une tonne par semaine) tout comme Michaël, qui vantent les mérites de la célèbre frite made in Belgium. «  Nous, on a une façon différente de les préparer. On les cuit à la graisse, quand les Français, généralement, les cuisent à l’huile, » lance Véronique. «  C’est quelque chose de typique en Belgique, où tout le monde aime bien les frites, » déclare pour sa part Sophie. «  On est très fier de sa frite, » ajoute Michaël.

Après les économies de factures d’électricité à Herseaux, le prélèvement à la source à Tournai, et l’amour des frites à Comines-Warneton, tout ça en dix jours, quel sera le prochain reportage consacré à nos communes de Wallonie picarde ?

Pour voir ou revoir ces trois reportages tournés chez nous, rendez-vous sur le site lci.tf1.fr, dans la rubrique « Vidéos&JT ».

Tapez ensuite « concurrence » (pour Herseaux) ou « belge » (pour Tournai et Comines) dans la barre de recherche.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent