Publié le Vendredi 6 Décembre 2013 à

Régions > Mons > Actualité

Procès de Raoul Simon aux assises de Mons: «Il a fait du mal et je ne l'admets pas», témoigne son grand frère

Rédaction en ligne

Mardi, Patrick Simon (50 ans) se rendra à la cour d’assises de Mons pour témoigner dans le cadre du procès de son frère Raoul, accusé d’avoir commis un homicide volontaire sur la personne de Guy Doutry le 25 mars 2012, à Cuesmes. Le frère de Patrick devra répondre d’un crime caractérisé par 14 coups de couteau. Avant de vivre un moment qu’il redoute déjà, Patrick s’est confié dans notre journal en revenant notamment sur son enfance avec Raoul, qu’il a élevé durant de nombreuses années.


Patrick, le frère de Raoul, dit ne pas accepter ce que son frère a fait.

C.M.

Patrick, le frère de Raoul, dit ne pas accepter ce que son frère a fait.

Mardi, Patrick Simon (50 ans) se rendra à la cour d’assises de Mons pour témoigner dans le cadre du procès de son frère Raoul, accusé d’avoir commis un homicide volontaire sur la personne de Guy Doutry le 25 mars 2012, à Cuesmes.

Le frère de Patrick devra répondre d’un crime caractérisé par 14 coups de couteau. Avant de vivre un moment qu’il redoute déjà, Patrick s’est confié dans notre journal. «Beaucoup de gens vont savoir tout ce qui s’est passé et je vais devoir me replonger dans des instants que je préférerais oublier. Ça va être un moment très difficile pour moi. Je ne vois plus Raoul. Il m’a déjà téléphoné plusieurs fois depuis la prison de Tournai mais je n’irai jamais le voir jusque-là car cela va me stresser

En 2007, Raoul avait été condamné à cinq ans de prison ferme par la cour d’appel de Mons pour une tentative de meurtre commise en septembre 2005 à Hornu, sur celui qui était à cette époque son mari. «J’ai d’autant plus de mal à comprendre pourquoi il a recommencé. J’ai moi-même fait un mois de prison militaire dans ma vie et c’est horrible. J’en suis ressorti transformé et aujourd’hui, je me bats que pour mes quatre enfants aient une belle vie. Raoul n’a pas suivi le même chemin que moi et je le regrette vraiment. Il peut être très calme et gentil. Mais parfois, il peut s’énerver et réagir de manière exagérée

Très ému, Patrick en veux beaucoup à son frère. «Il a fait du mal et je ne l’admets pas. Raoul a fait toutes ses conneries et tout nous retombe dessus. La moitié du quartier ne nous parle plus»

Retrouvez l’intégralité de ce témoignage dans l’édition de ce vendredi.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent