Publié le Dimanche 8 Décembre 2013 à

Régions > Tournai > Actualité

Pecq: «J'ai enlevé la stèle de mon fils tué sur la route à 17 ans pour faire plaisir à la Région Wallonne»

Rédaction en ligne

Il y a un peu plus d’un an, le 4 décembre 2012, Ruslan Yurchishen perdait la vie dans un accident sur la RN50 à Esquelmes. Cet ado de 17 ans est mort dans une voiture conduite par un de ses copains, un ado de 16 ans qui avait pris l’auto de son père… Quelques jours après ce triste anniversaire, son papa a été obligé de retirer la stèle qu’il avait placée sur un poteau électrique. Il répond ainsi à une demande de la Région Wallonne qui l’a obligé à enlever la stèle commémorative posée le long de la RN50.

La stèle commémorative rappelant l’accident mortel dans lequel est décédé Ruslan Yurchishen, un adolescent de 17 ans, il y a un peu plus d’un an, a été retirée par son papa ce dimanche après-midi. « J’ai répondu à la demande de la Région Wallonne. J’ai retiré moi-même la stèle pour ne pas que l’on ne l’a casse », explique Heorhij Yurchishen, le père de Ruslan.

Un papa qui ne comprend pas la décision de la Région Wallonne. « On accepte que des panneaux publicitaires soient installés le long des routes, mais la stéle qui permet de rappeler le décès de mon fils et qui doit rappeler aux automobilistes de rester prudent n’a pas sa place le long des routes selon la Région Wallonne. Je suis écœuré  », confie-t-il.

>>> Notre dossier complet demain dans votre journal Nord Eclair

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent