Publié le Jeudi 12 Décembre 2013 à

Régions > Bruxelles > Sports

Foot (P.4): Bilal Gharbaoui jongle entre le football et le Muay Thaï

Rédaction en ligne

Actif sur les pelouses de provinciale tous les dimanches avec le club de Waterloo, Bilal Gharbaoui l’est tout autant en dehors puisque le jeune homme de 23 ans pratique depuis quelques années déjà le Muay-Thaï, un sport de combat thaïlandais. Sorti vainqueur de son premier match lors d’un voyage en Asie la semaine dernière, le jeune homme se dit pourtant toujours en apprentissage. Portrait.

Le joueur de Waterloo B Bilal Gharbaoui (deuxième en partant de la gauche) fait aussi du Muay Thaï.

FB

Le joueur de Waterloo B Bilal Gharbaoui (deuxième en partant de la gauche) fait aussi du Muay Thaï.

Normalement, on a l’habitude de croiser Bilal Gharbaoui sur un terrain de football et plus particulièrement à Waterloo mais c’est un jeune homme qui consacre beaucoup d’heures chaque semaine à d’autres pratiques sportives.

«  Faire du sport est quelque chose de très important pour moi. Avec le football et la boxe, il n’y a pas un jour où je suis inactif et j’aime ça. »

Originaire de Waterloo, il a toujours été passionné de football même si depuis quelques années maintenant, un autre sport semble s’être fait une place dans son cœur. Le Muay Thaï est le nom donné à une discipline plus connue chez nous sous le nom de boxe thaïlandaise. Une discipline qui requiert de grosses capacités physiques mais surtout mentales, ce qui semble plaire à notre homme.

«  Contrairement au football qui est un sport collectif où vous pouvez compter sur vos coéquipiers pour relever la tête, le Muay Thaï nécessite un gros mental car il faut être capable de se motiver soi-même, surtout dans les moments difficiles.  »

Pour son premier combat sur la terre natale du Muay Thaï, le jeune belge a connu des débuts plutôt prometteurs puisqu’il est parvenu à mettre son adversaire K.O dès le premier round.

«  Au départ, j’appréhendais ce combat car les règles sont assez différentes là-bas. Il n’y a pas de protections obligatoires comme chez nous et j’avoue que cela m’inquiétait un peu. Heureusement, j’étais assez concentré et cela m’a permis de prendre le dessus sur mon adversaire assez rapidement  ».

Une expérience qui l’encourage à persévérer dans une discipline sportive qui lui convient particulièrement. Mais malgré sa grande implication dans le monde de la boxe thaïlandaise, Bilal Gharbaoui n’en oublie pas pour autant son club de Waterloo.

«  Je reste bien évidemment au courant de ce qui se passe à Waterloo. Notre équipe est d’ailleurs très bien en ce moment avec cette deuxième place  ».

Avant son départ, le joueur avait d’ailleurs un rôle assez important au sein de la P.4 et ne compte pas abandonner une équipe à laquelle il tient énormément.

«  J’avais prévenu le coach en début de saison en lui disant qu’il allait être difficile pour moi d’être présent chaque semaine. Mais dès que mon emploi du temps me le permet, je vais m’entraîner. D’ailleurs, je compte bien aider l’équipe dès ce week-end face à Auderghem, un concurrent direct au classement  ».

Le joueur est en tout cas convaincu du potentiel de son équipe. Le club de Waterloo pourra donc de nouveau compter sur un jeune joueur qui déborde d’ambition.

«  Avec les qualités présentes dans le groupe, il faut viser le titre. Nous allons tout faire pour, c’est certain. »

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent