Publié le Lundi 16 Décembre 2013 à

Régions > Mouscron > Actualité

Wallonie picarde: les hommes toujours maîtres de nos communes

S.L.

Ecolo tire la sonnette d’alarme : le monde politique reste bien trop masculin. La faible représentation des femmes se marque à tous les niveaux de pouvoir, dans les communes aussi. En Wallonie picarde, on compte 70 % d’hommes au pouvoir. On n’a également qu’une seule bourgmestre dans les 23 communes. C’est trop peu !


Parmi tous les bourgmestres de Wallonie picarde, une seule et unique femme
: Véronique Durenne.

Bernard Libert

Parmi tous les bourgmestres de Wallonie picarde, une seule et unique femme : Véronique Durenne.

Cela fait de nombreuses années que les femmes le clament : elles sont encore trop peu présentes sur la scène politique. Elles nous ont confié être parfois, voire régulièrement, seule femme autour d’une table lors de réunions politiques.

En Wallonie picarde, on compte ainsi dans les collèges communaux (bourgmestre, échevins et président de CPAS) 69,8 % d’hommes pour 30,2 % de femmes.

Mais dans certaines communes, les femmes sont encore plus sous-représentées. C’est le cas par exemple à Franses-lez-Anvaing où l’on compte une seule femme pour six hommes, même constat à Ath, mais aussi à Estaimpuis avec une femme pour cinq hommes tout comme à Brunehaut ou encore à Mont-de-l’Enclus avec une femme pour quatre hommes.

Sur les 23 bourgmestres de la région, il n’y a qu’une seule femme. C’est Véronique Durenne à Celles.

C’est d’ailleurs au collège communal de Celles que les femmes sont les mieux représentées en Wallonie picarde, avec une égalité parfaite entre les sexes : 50-50. Idem à Flobecq.

Les femmes sont également rarement nommées comme présidente de CPAS. On en compte ainsi 6 sur les 23 communes de Wallonie picarde.

Pour remédier à ces (trop) faibles chiffres, Ecolo voudrait qu’à partir des prochaines élections communales, en 2018, chaque collège communal compte au moins un tiers de membres de chaque sexe.

Retrouvez notre dossier complet dans notre édition de ce lundi 16 décembre.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent