Publié le Jeudi 19 Décembre 2013 à

Régions > Charleroi > Actualité

Exclusif: le troisième braqueur de Marchienne-au-Pont a été arrêté

Rédaction en ligne

LA PJF de Charleroi a interpellé un homme de 27 ans, chez lui, à Châtelet, ce mardi matin : l’homme est soupçonné d’avoir pris part à la prise d’otages du supermarché de Marchienne-au-Pont, le 19 octobre dernier. Deux complices avaient déjà été interpellés.


Le 19 octobre dernier, la police de Charleroi avait pu interpeller immédiatement un premier braqueur.

F.Vanhove

Le 19 octobre dernier, la police de Charleroi avait pu interpeller immédiatement un premier braqueur.

Tous trois nient les faits, mais ils sont également fortement soupçonnés d’être les responsables de la vague de braquages constatée fin septembre sur la région de Charleroi. La police judiciaire fédérale de Charleroi a interpellé, ce mardi matin un jeune homme de 27 ans, à son domicile de Châtelet : l’individu est soupçonné d’avoir pris part à la prise d’otages commise le 19 octobre dernier, à Marchienne-au-Pont, au supermarché Mestdagh. Un auteur avait été coincé sur place, un second le lendemain. Restait à retrouver le troisième malfrat. Ce que la PJF de Charleroi a pu faire.

De manière significative, tout de même, cette série noire avait pourtant marqué un coup d’arrêt, le 19 octobre dernier, avec l’interpellation des deux premiers braqueurs.

Ces braquages, commis à Marchienne-au-Pont, mais aussi à Gilly, à Jumet et à Courcelles, présentaient tous le même modus operandi. Tôt le matin, une bande d’hommes armés et cagoulés surgissait dès l’arrivée d’un livreur venu livrer sa cargaison au magasin ciblé. Prenant ce livreur en otage, ils parvenaient à entrer dans le site. là, la répartition des rôles était bien établie. Certains maintenaient en respect leurs otages, tandis qu’un braqueur forçait un employé à lui ouvrir les coffres.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent