Publié le Jeudi 9 Janvier 2014 à

Régions > Liège > Actualité

Protection Civile de Crisnée: des agents accusés d'utiliser les véhicules de la caserne à des fins privées

A.MA

Un agent, qui gère une sapinière en activité complémentaire, aurait utilisé des véhicules de la Protection Civile dans le cadre de son deuxième job. C’est en tout cas ce qu’affirment certains riverains. Nicolas Tuts, le big boss de la caserne de Crisnée, confirme l’utilisation d’un véhicule de la Protection pour venir chercher... deux sapins. Seul hic : les deux bennes en contenaient une bonne trentaine.

D.R.

«Des véhicules de la Protection Civile, j’en ai vu plusieurs fois, chargés de 30-40 sapins, des plus petits, des plus grands. Le véhicule reste environ une heure devant la sapinière, puis il se dirige vers la maison où le propriétaire vend ses sapins», explique un témoin.

Nicolas Tuts, big boss de la caserne de Crisnée, confirme l’utilisation d’un véhicule de la Protection pour venir chercher... deux sapins. «Un grand sapin de 4 ou 5 mètres de haut, et un plus petit», déclare-t-il.

Nous sommes alors bien loin des 30 ou 40 sapins observés par les riverains. Et encore bien plus loin des plusieurs chargements et déchargements. «Ce qui est possible, c’est qu’on ait demandé à notre agent de venir avec une dizaine de sapins pour qu’on puisse choisir celui qu’on souhaite.»

On est toujours bien loin des 30-40 sapins... «Vous savez, il y a déjà eu une plainte dans le passé concernant cet agent. Il s’agissait à l’époque d’un tas de gravats dont il avait bien voulu nous débarrasser, suite à des travaux que nous avions réalisés dans le hall 4 de la caserne. Il voulait remblayer un affaissement de terrain à son domicile, et l’enlèvement de ces gravats par ses soins nous coûtait moins cher que de les faire évacuer par un autre moyen. Nous avions alors prouvé la régularité de l’opération à notre Direction Générale. Depuis, nous consignons dans un carnet chaque véhicule qui entre et qui sort de la caserne», conclut Nicolas Tuts.

Une information à lire dans La Meuse Liège et La Meuse Huy-Waremme de ce jeudi 9 janvier, ou sur nos éditions numériques.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent