Publié le Jeudi 16 Janvier 2014 à

Régions > Bruxelles > Actualité

Etterbeek: le futur look de la Maison Antoine

I.A.

D’ici 2016, la place Jourdan à Etterbeek subira quelques transformations de taille. La célèbre friterie Antoine, située sur cette place, changera également de look. Thierry Willaert, un des deux patrons de la Maison Antoine, nous explique les changements prévus.


Le fritkot rappelle l’auvent de la station Sainte-Catherine.

D.R.

Le fritkot rappelle l’auvent de la station Sainte-Catherine.

D’ici à 2016, la célèbre friterie Antoine, située place Jourdan à Etterbeek, devrait changer de look. Avec le réaménagement de la place Jourdan, le bâtiment actuel en forme d’hexagone sera détruit. Il laissera la place à un bâtiment plus moderne de forme rectangulaire. Mais les frites qui seront servies auront toujours le même goût, qu’on se rassure.

«  Nous sommes très contents de voir que les choses bougent enfin car cela fait longtemps qu’on nous parle du réaménagement de la place. On aurait aimé que cela se fasse plus vite. Notre matériel arrive en fin de vie. Et nous n’avons pas réalisé d’investissements car on nous promettait des changements  », explique Thierry Willaert, l’un des deux frères à la tête d’Antoine.

«  Le bâtiment appartient à la Région car c’est sur une place publique. Nous avons donc un bail emphytéotique. De ce fait, les travaux du bâtiment ne sont pas à notre charge. Par contre, les aménagements intérieurs sont à nos frais  », poursuit notre interlocuteur.

Pour les patrons de la friterie qui a déjà vu passé notamment Johnny Hallyday, l’esquisse du nouveau bâtiment leur plaît beaucoup. «  Avec le bâtiment actuel en forme d’hexagone, nous avions dû tous faire sur mesure. La nouvelle forme est plus standard. Cela va nous faciliter la chose  », précise Thierry Willaert.

Quelques nouveautés sont déjà annoncées comme une troisième friteuse. «  Pour le moment, nous avons deux machines. Lors des coups de feu, nos clients sont parfois obligés d’attendre plus de 35 minutes. Et il est parfois difficile de suivre. Comme l’espace sera plus grand, nous allons avoir une troisième machine qui permettra d’avoir une troisième file pour les frites  », ajoute le patron qui enregistre entre 350 et 500 clients par jour.

Pendant les travaux, la Maison Antoine déménagera peut-être dans une roulotte. «  Nous devons encore trouver une solution. Tout dépend des travaux. S’ils commencent par détruire notre bâtiment, nous prendrons une roulotte pour rester à proximité de la place. Si ce n’est pas le cas, nous pourrons rester plus longtemps  », poursuit notre interlocuteur.

Presque aussi vieille que la place elle-même, la friterie nouveau look disposera d’un auvent semblable à celui de l’entrée de la station de métro Sainte-Catherine. «  Cela permettra à nos clients d’être protégés de la pluie  », précise-t-il.

Outre la friterie, c’est toute la place qui va être rénovée au profit d’un semi-piétonnier. Le réaménagement supprimera un grand nombre des places de parking qui seront compensées par la réaffectation du parking du Maelbeek. «  Cette partie-là du projet, les riverains et les commerçants sont contre. Nous sommes assez sceptiques car les voitures ne pourront plus tourner autour de la place  », conclut l’un des boss de la Maison Antoine.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent