Publié le Mardi 14 Janvier 2014 à

Régions > Bruxelles > Sports

Division 2: la crise au RWDM et à Tubize... mais pas sur le terrain

Rédaction en ligne

La Division 2, ce mouroir. Cette expression a souvent été lâchée pour évoquer l’antichambre de la Pro League et sa difficulté à survivre financièrement. Ces dernières années, la formule prend souvent tout son sens. Et la saison 2013/2014 ne dérogera pas à la règle. La preuve avec deux de nos clubs.

Seoudi et Heris lors du dernier match entre les deux formations.

Dev.

Seoudi et Heris lors du dernier match entre les deux formations.

Au RWDM, le président Vermeersch n’a toujours pas payé les salaires de ses joueurs pour les mois de novembre et décembre. À Tubize, les Sang et Or n’ont rien perçu au moment d’attaquer les fêtes de fin d’année et ont dû se priver de beaucoup de choses à cause d’un manque d’argent. Malgré tout, les deux formations ont gagné ce week-end et se portent comme un charme au classement. Évocation de deux situations dramatiques mais différentes avec un Molenbeekois et un Brabançon wallon.

Retrouvez les raisons pour lesquelles le RWDM et Tubize font toujours bonne figure au classement malgré les soucis extra-sportifs dans votre Capitale de ce mardi. Vous y lirez les témoignages de Badou Kere et Quentin Laurent.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent