Publié le Mardi 21 Janvier 2014 à

Régions > Bruxelles > Sports

Jabir Boujaid (Jette B) est notre homme de la semaine

par Alexis Fernandez journaliste

Jette B n’en finit plus d’enchaîner les performances. Le week-end dernier, c’est Trabzon Schaerbeek, 2 e  juste devant les Jettois avant la rencontre, qui a pu s’en apercevoir. L’équipe locale l’a emporté sans discussion possible sur le score de 6-0 ! Dans un grand jour, Jabir Boujaid s’est illustré en inscrivant 3 buts. Pour cette performance, nous l’avons élu l’homme de la semaine.


Jabir Boujaid un inscrit un triplé ce week-end face à Trabzon.

le lardic

Jabir Boujaid un inscrit un triplé ce week-end face à Trabzon.

Cela vous fait quoi d’être élu l’homme de la semaine ?

Cela me fait très plaisir ! D’autant plus que cela faisait plusieurs semaines que je n’évoluais pas à mon meilleur niveau. Avoir marqué ce triplé me donne confiance pour la suite du championnat. J’espère poursuivre de la sorte dans les matchs à venir.

Si vous deviez noter votre prestation, combien vous mettriez-vous ?

Je me mettrais la cote de 7/10, pas plus. J’ai inscrit 3 buts, mais je ne pense pas encore être à 100 % de mes capacités. Je peux encore faire mieux que cette prestation.

Si vous deviez souligner la prestation de l’un de vos coéquipiers, ce serait lequel et pourquoi ?

Je pointerais du doigt deux de mes coéquipiers. Et pas seulement pour leur prestation de ce week-end. Il s’agit de Yassin Jilali et de Karim Kallouch. Ce sont deux joueurs avec qui je m’entends très bien sur le terrain. Ils me trouvent assez facilement, plus que les autres certainement, et c’est du coup très agréable d’évoluer à leurs côtés. Mes autres coéquipiers profitent aussi de leur bonne vista.

Quel est le plus beau but que vous ayez inscrit dans votre carrière ?

C’était il y a 3 ans lorsque je jouais pour Diegem. Je ne me souviens plus de l’adversaire, mais j’avais marqué une tête plongeante ! La balle avait fini sa course en pleine lucarne. Ce n’est pas le seul but de la tête que j’ai inscrit, mais en plongeant de la sorte, si !

Quel est le pire moment de votre carrière ?

C’était également lorsque je jouais à Diegem, lors de ma deuxième saison là-bas. Alors que tout s’était bien passé durant ma première année, j’ai ensuite basculé sur le banc sans comprendre les raisons exactes de ce choix. Je n’ai pas su tenir mentalement cette situation et j’ai dès lors arrêté la saison avant son terme. J’ai ensuite joué au mini-foot avant de m’inscrire à Jette.

Quel coéquipier vous fait le plus rire ?

Je dirais sans hésitation Mehdi Baoche. Déjà, c’est un coéquipier avec qui je m’entends bien. Ensuite, c’est quelqu’un qui met beaucoup d’ambiance dans le groupe. Il a toujours le mot pour amuser la galerie.

Quelle est la femme de vos rêves?

Je ne me suis jamais réellement posé cette question. En réfléchissant un peu aux célébrités, je dirais les chanteuses Shakira et Jennifer Lopez.

Que diriez-vous à Dieu si vous arriviez devant les portes du paradis ?

Je le remercierais de m’avoir offert une aussi belle vie.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent