Publié le Mardi 21 Janvier 2014 à

Sports > Cyclisme

Le cycliste italien Danilo di Luca, suspendu à vie, affirme que «90% du peloton du Giro est dopé»

Belga

Suspendu à vie pour dopage le 5 décembre dernier, Danilo di Luca, 37 ans, affirme que 90 % du peloton a recours au dopage. L’Italien s’est exprimé pour une télévision italienne, Italia 1, dont l’émission sera diffusée mercredi, mais le quotidien La Gazzetta dello Sport a repris mardi quelques passages de sa confession.


Danilo Di Luca, 2e du Giro en 2009, et contrôlé positif à la l’EPO CERA à l’époque.

AFP/Damien Meyer

Danilo Di Luca, 2e du Giro en 2009, et contrôlé positif à la l’EPO CERA à l’époque.

Danilo di Luca avoue s’être dopé durant 20 ans au total et pour lui « 90 % du peloton du Giro est dopé. »

« Sans dopage, je n’aurais pas gagné », a renchérit l’Italien, vainqueur du Giro en 2007 et 2e en 2009.

« Je me suis dopé durant 20 ans », raconte di Luca. « Toujours par injection et avec l’aide du médecin. « 90 % des 200 coureurs du Tour d’Italie ont recours au dopage. Le reste se prépare pour d’autres courses ou n’a aucun intérêt dans le Giro et n’a pas besoin de dopage. Sans dopage, il n’est pas possible de finir dans le top 10. »

« Il faudrait légaliser le dopage », suggère alors l’Italien. « Mais cela n’arrivera jamais, ce n’est pas pensable. Cela va continuer comme ça. Et celui qui se fait prendre, sera suspendu ».

Danilo di Luca évoque aussi le dopage mécanique avec un petit moteur sur le vélo. « On trouve ça depuis 5 à 6 ans. C’est un tout petit appareil, qui se met sur le vélo et qui permet de développer 150 watts. »

Contrôle positif à l’EPO, hors compétition le 29 avril dernier, di Luca a été suspendu à vie. Il avait déjà été sanctionné, en 2007, pour son implication dans l’enquête Oil for drugs, et pour un contrôle positif au CERA en 2009.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent