Publié le Lundi 3 Février 2014 à

Culture > Médias

De plus en plus d'étudiantes postent leur "selfie nude" sur Twitter: inquiétant...

Rédaction en ligne

Cette tendance est de plus en plus inquiétante... Sur Twitter, de nombreuses étudiantes s'amusent à poster des selfies où elles se dévoilent nues. Par plaisir, ou parfois, par défi. Mais sur le net, ces photos ne disparaissent jamais.

La tendance sur les réseaux sociaux, c'est de poster des selfies (prendre une photo de soi avec son smartphone). Et généralement, c'est très soft: en vacances, au resto, dans une boîte de nuit, avec ses amis. Sauf que sur Twitter, les "selfies nude" sont en train de prendre le pas sur les selfies "normaux".

Ce sont généralement de jeunes filles... qui se photographient nues, dans leur salle de bain ou dans leur chambre. Parfois, c’est soft (on ne voit qu’un sein). Mais parfois, c’est plus hard. Un phénomène qui inquiète... pour plusieurs raisons.

Premièrement, il y a parfois... de très jeunes filles. Difficile de savoir toujours mettre un âge sur une photo, mais il est évident que certaines ont moins de 16 ans.

Deuzio, celles qui font cela par simple défi... ne se rendent pas compte que la photo peut tomber dans de très mauvaises mains. Il y a de nombreux pervers qui arrivent ensuite à faire du chantage (réclamer du sexe ou de l’argent).

Troisièmement, les conséquences peuvent être très graves. Par exemple, un harcèlement sexuel de la part des camarades... peut aboutir, au final, à une grave dépression.

Bref, ces jeunes filles ne se rendent pas toujours compte des conséquences à long terme de ce simple défi.

Actuellement, c’est aux Etats-Unis que la tendance est la plus forte. En France, un peu aussi. En Belgique, beaucoup moins.

Ci-dessous, quelques exemples... softs.

  • #selfienude : la nouvelle mode sur Twitter (2)

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent