Publié le Mercredi 12 Février 2014 à

Régions > Bruxelles > Sports

Foot (P.2): Le Sporting Bruxelles patine depuis la reprise

Rédaction en ligne

Le week-end dernier avait lieu le choc de la série C entre le Sporting Bruxelles et Merchtem, respectivement 3 e  et leader avant la rencontre. Après un excellent premier acte, où les Bruxellois menaient 0-2, les troupes de Sébastien Conte ont succombé face aux assauts des Brabançons flamands pour finalement s’incliner 4-2. L’attaquant Imad Maaroufi le confesse : le Sporting n’est plus le même du 1 er  tour.


Imad Maaroufi (en rouge) est convaincu qu’en 10 matchs, le Sporting peut refaire son retard.

le lardic

Imad Maaroufi (en rouge) est convaincu qu’en 10 matchs, le Sporting peut refaire son retard.

Second à 3 points du leader avec un match de moins lors de la trêve hivernale, le Sporting Bruxelles connaît depuis une reprise délicate. Les protégés de Sébastien Conte ne parviennent en effet plus à engranger les succès aussi facilement qu’au premier tour. Les Bruxellois en sont à deux succès, deux partages et depuis ce week-end deux défaites. Malgré leur avantage de deux buts à la mi-temps, Merchtem a réussi à revenir au score et prendre même un avantage définitif, tout ça en moins d’un quart d’heure. Titulaire dans les rangs bruxellois, Imad Maaroufi évoque deux périodes totalement différentes.

«  On savait que ce déplacement chez le leader était un gros match  », explique-t-il. «  On l’avait bien préparé et on est directement bien entré dans la partie. Grâce à notre organisation qui était parfaite, on a su inscrire deux goals. Malheureusement, on a entre-temps perdu notre gardien sur blessure. Pour démarrer la seconde période, le vent a redoublé d’intensité et très vite, Merchtem a réduit l’écart. Ce but a donné confiance à notre adversaire, qui en a rajouté trois autres en dix minutes à peine. De notre côté, on avait les jambes coupées. On a vraiment assisté à deux mi-temps différentes. On était aux commandes en première et on a tout perdu en seconde.  »

N’allez cependant pas croire que le Sporting Bruxelles est tombé sur plus fort que lui. «  C’est le premier goal des locaux qui a tout bouleversé  », estime l’attaquant bruxellois. «  Merchtem n’était pas plus fort, mais on s’est montré fragile.  »

Une fragilité qui empêche le Sporting Bruxelles de continuer sur sa lancée de la première partie de saison. Depuis la reprise, Imad Maaroufi et ses coéquipiers n’ont pu faire mieux qu’un 8 sur 18.

«  Ce n’est pas assez ! On a perdu notre rigueur et notre concentration, ce qui fait que nous ne jouons pas comme au premier tour. Si on récupère cette motivation, on va retrouver notre niveau d’avant la trêve. Rien n’est encore joué, il reste encore dix matchs dont un match en retard. Dix rencontres, c’est beaucoup. C’est un tiers du championnat !  »

D’autant que Merchtem, Beersel-Drogenbos et Liedekerke ont aussi perdu des plumes depuis la reprise.

«  C’est vrai, on gaspille des points, mais nos concurrents directs aussi. Malheureusement, on n’en profite pas. Je reste néanmoins convaincu que tout est encore jouable dans la course au titre.  »

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent