Publié le Mardi 18 Février 2014 à

A la Une du journal numérique

Pour 330 euros, il drague les filles à votre place sur Internet

Deborah Van Boterdael

Les dating assistant, vous en avez peut-être déjà entendu parler. Il s’agit de personnes qui vous coacheront pour trouver l’amour sur des sites de rencontres, allant même jusqu’à draguer votre coup de cœur à votre place. Explication.

Remi, a fondé la société qui vous aide à draguer sur le web.

DR

Remi, a fondé la société qui vous aide à draguer sur le web.

Avis aux célibataires ! Vous rêvez de rencontrer l’âme sœur mais vous ne savez pas comment vous y prendre. Inscrit sur plusieurs sites de rencontre, vous n’avez toujours pas su faire chavirer le cœur de votre élue ? Ou au contraire, vous avez une vie professionnelle tellement chargée que vous n’avez pas le temps de séduire en chattant durant des heures sur le net ? Pas de panique, les datings assistant sont là pour s’occuper de vous !

Créé il y a un an par Remi et son associé Julien Hirth, le site frenchdatingassistant.com vous promet de vous dégoter un rendez-vous en moins de temps qu’il ne faut pour le dire.

« Nous jouons le rôle d’une agence matrimoniale en ligne »

«  Le principe de notre offre est assez simple  », nous explique Remi. «  Nous prenons en main le compte de nos clients sur les sites de rencontre. Pour ce faire, nous procédons par plusieurs étapes  ».

La première consiste en un entretien par skype durant lequel le client définira ses attentes et ses critères. Vient ensuite la rédaction du profil. «  Il y a tellement de personnes inscrites sur le site de rencontre qu’il est important de sortir du lot  », nous explique Remi. «  Nous nous engageons donc à créer un profil attractif en écrivant nous-même l’annonce, en choisissant le pseudonyme et en proposant des shooting photo à nos clients afin qu’ils aient une image plus que présentable  ».

Une fois que tout cela sera fait, les datings assistant prendront le contrôle de votre profil, iront vous dégoter la perle rare et se chargeront de la séduire. «  Nous nous fixons une limite de trente jours pour obtenir deux rendez-vous à notre client  », explique notre interlocuteur. «  Par la suite, ce sera à lui de décider s’il veut aller au rencart ou non. S’il refuse, il ne devra évidemment pas payer la prestation. S’il accepte, par contre, nous lui enverrons l’historique des conversations avant le rendez-vous afin qu’il sache les sujets qui ont été abordés  ».

Des tarifs qui peuvent refroidir

Une idée qui paraît bonne mais une ombre au tableau existe quand même : les prix. «  Nous proposons plusieurs packages  », confie Remi. «  Si vous désirez uniquement un entretien par skype et la rédaction de votre profil, cela reviendra à 100 euros. Si vous voulez faire un shooting photo en plus, le prix variera entre 150 et 200 euros  ».

Mais là où ça fait mal c’est lorsqu’en plus de cela, vous demandez à votre dating assistant de séduire pour vous. Il vous en coûtera, en effet, 330 euros !

Bref, ce n’est pas donné à tout le monde de pouvoir se payer un tel service. «  Mais en général, les personnes qui font appel à nous pour la totalité des services sont généralement des gens aisés  », nous explique Remi. «  Ce sont souvent des cadres ou encore des chefs d’entreprise qui n’ont donc pas le temps de passer des heures et des heures à chatter sur Internet avant d’obtenir le premier rendez-vous. Nous leur simplifions donc la tâche  ».

Les Belges, friand de ce nouveau concept

Bien que basé en France, Remi et Julien proposent également leur service en Belgique. «  Nous avons chaque mois cinq nouveaux clients  », nous explique-t-il. «  Et les Belges représentent 10 % de notre clientèle. Ce qui est déjà pas mal. De manière générale, ce sont les hommes qui font appel à nous. Les femmes, elles, sont plus discrètes et nous contactent davantage pour faire une sélection de toutes les propositions qu’elles ont. Alors que les hommes vont plutôt faire appel à nous pour rendre leur profil attractif  ».

Notre interlocuteur promet également 90 % de taux de réussite. «  Nous nous engageons à fournir un rencart à notre client  », ajoute-t-il. «  On fera donc tout pour y arriver. Et si pour une raison ou l’autre, on doit faire face à un échec, nous rembourserons bien évidemment notre client  ».

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent