Publié le Samedi 22 Février 2014 à

Régions > Tournai > Sports

Foot (D3A) : Tournai gagne le derby contre Ath

A.M.

L’électrochoc a semble-t-il fonctionné à Tournai, qui a pris sa revanche dans le derby l’opposant à Ath après sa lourde défaite de l’aller (4-0). Méconnaissables par rapport aux dernières semaines, les « Sang et Or » avaient fait le plus dur en première mi-temps. Ath était quant à lui moins bon et n’a pas eu la réussite avec, mais cela n’enlève en rien son excellent championnat.

Début de match parfait pour Tournai, catastrophique pour Ath. Dès la 3 e , Cremers déboulait et forçait un corner que Chantry bottait rentrant. Hochepied boxait le cuir des poings sur le dos du malheureux Lecomte, qui était bien forcé de constater que le ballon avait franchi sa ligne de but (1-0). Deuxième coup dur pour le RGA quelques instants plus tard quand Mathé-Luvagho cédait sa place à Sakanoko sur blessure. Une tête du Custo sur Hochepied, une frappe enlevée de Cousin et un nouvel arrêt du portier athois devant Youla permettaient de garder le millier de spectateurs en éveil. Ath reprenait le jeu à son compte dans la fin de première période, mais Tournai restait très dangereux en reconversion offensive et doublait la mise au meilleur des moments, quand Cremers partait à la limite du hors-jeu pour fixer Hochepied. Ce dernier remportait son face-à-face avec son ex-coéquipier, mais Youla avait bien suivi (2-0). Alors qu’on se dirigeait vers les vestiaires, l’arbitre offrait un penalty à Tournai suite à un contact trop musclé entre Bourlard et Custovic. Le Bosnien prenait ses responsabilités, mais l’excellent Hochepied choisissait le bon côté et permettait à son équipe d’y croire encore. Il fallait attendre l’heure de jeu pour voir la première occasion de la seconde période des pieds de Mbessa, dont la frappe était trop timide pour inquiéter Martin. Les locaux étaient réduits à dix à un quart d’heure de la fin après un coup direct de Youla sur Aaziz, mais tenaient bon derrière malgré les rafales athoises. Et quand ce n’était pas Martin ou la défense, c’était le cadre qui repoussait le cuir, comme à la 80 e  minute sur le tir de Dissa.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent