Publié le Lundi 3 Mars 2014 à

Régions > Mouscron > Actualité

Wallonie picarde: le bulletin de Rudy Demotte par Chloé Deltour, Alfred Gadenne et Jean-Luc Crucke

D. FCT

Vendredi dernier, à la Maison des Géants d’Ath, Rudy Demotte avait défendu l’action du Gouvernement wallon et de la Fédération Wallonie-Bruxelles, qu’il préside, en Wallonie picarde. C’était une façon de lancer sa campagne électorale dans notre triple arrondissement Ath-Tournai-Mouscron, où il sera tête de liste pour le parti socialiste. Nous avons demandé à trois de ses adversaires politiques de commenter son bilan...

BERNARD LIBERT

Lors de la conférence de presse de la semaine dernière, Rudy Demotte avait vanté l’action du Gouvernement wallon et de la Fédération Wallonie-Bruxelles en Wallonie picarde  : 519 millions d’euros au cours de la dernière législature, « sa » législature puisqu’il préside les deux exécutifs francophones. Il a même annoncé quelques bonnes nouvelles  : la concrétisation du dossier de la route qui va faciliter l’accès au parc animalier Pairi Daiza, 32 millions pour la rénovation de l’autoroute E42 depuis Lamain jusqu’à l’entrée sur l’A8 ou encore 750.000 euros pour la piscine d’Ath. Nous l’avions trouvé particulièrement en forme, lui que même ses amis politiques décrivaient comme « fatigué », voire « surmené » il y a quelques mois.

La campagne électorale est lancée. Nous avons demandé à trois autres candidats aux élections régionales de mai ce qu’ils pensaient de l’action du Gouvernement wallon en faveur de notre région et, plus particulièrement, de l’influence de Rudy Demotte. Jean-Luc Crucke est la tête de liste MR. Le député bourgmestre de Frasnes-lez-Anvaing considère le Tournaisien comme « un ami », mais il ne le ménage pas pour autant. Il estime que Rudy Demotte et le PS en général « n’ont pas le monopole de la Wallonie picarde ». Chez Ecolo, la Mouscronnoise Chloé Deltour sera deuxième effective derrière l’Athois Ronny Balcaen qui, à ses yeux, vaut « tous les Rudy Demotte de la terre ». Elle n’a pas oublié de souligner l’action des ministres écolos du gouvernement wallon et de la fédération Wallonie-Bruxelles. Enfin, nous avons interrogé le bourgmestre de Mouscron Alfred Gadenne qui sera plus que vraisemblablement la tête de liste cdH pour le triple arrondissement.

Globalement le ministre-président est plutôt bien perçu sur le plan personnel, mais sur le plan de l’action politique, son bulletin pourrait être paraphé d’un « peut mieux faire  ». Jean-Luc Crucke lui reproche de « ne pas avoir été au bout des choses » dans plusieurs dossiers, notamment celui de la fusion des deux intercommunales de développement économique, IEG et Ideta. L’écologiste Chloé Deltour estime que Rudy Demotte oublie un peu trop vite que le PS est aussi au Gouvernement fédéral, « un coalition de centre-droit qui accentue notamment la pauvreté ». Le cdH Alfred Gadenne est le plus « coulant » à l’égard de Rudy Demotte, à qui il dit « n’avoir rien à reprocher », mais il voudrait encore plus pour sa région et plus particulièrement Mouscron. Alors la Wallonie picarde est-elle vraiment « l’avant-poste du redressement wallon ?  » comme l’affirme, la bouche en coeur , Rudy Demotte ?

Un dossier à découvrir dans notre édition de ce lundi 3 mars.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent