Publié le Lundi 3 Mars 2014 à

Régions > Bruxelles > Actualité

Un Bruxellois condamné à 175 heures de travail pour avoir acheté des stupéfiants avec sa bourse d'études

Rédaction en ligne

Le tribunal correctionnel de Nivelles a condamné lundi Soufiane E., un Bruxellois né en 1991, à 175 heures de travail. Le jeune homme avait été surpris en mars 2012 sur le campus de la VUB en possession de 90 grammes de cannabis. Il niait vendre, affirmant qu’il avait acquis cette quantité importante de stupéfiants pour sa consommation personnelle, en profitant d’une somme d’argent qu’il venait de toucher. Ce montant était... la bourse d’études versée par la Fédération Wallonie-Bruxelles.


Il étudiait à la VUB.

D. R.

Il étudiait à la VUB.

Le montant de cette bourse d’études, un peu plus de 1.000 euros, a donc été consacré à l’achat de stupéfiants et le jeune homme n’a pas passé ses examens. Devant le tribunal correctionnel, Soufiane niait être un vendeur de cannabis, alors que certaines informations policières indiquaient le contraire. Selon lui, il n’a que «dépanné» d’autres consommateurs lorsque ceux-ci cherchaient à se procurer du cannabis. Sur le banc des prévenus, il a également précisé qu’il consommait moins, tout en reconnaissant fumer encore un joint tous les soirs.

Devant ce qu’elle avait qualifié de «prise de conscience minimaliste», la substitut avait requis un an d’emprisonnement en soulignant que le jeune homme avait déjà été condamné à Bruxelles à une peine, le privant du droit au sursis. Le tribunal correctionnel a toutefois choisi lundi de suivre la défense, en prononçant une peine de travail. Mais si le prévenu ne preste pas ces 175 heures, une peine subsidiaire de sept mois de prison ferme est prévue.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent