Publié le Mardi 4 Mars 2014 à

Culture > Médias

Des adolescents s'exhibent naïvement en petite tenue sur Facebook... et puis sont notés par des "pervers" (vidéo)

Rédaction en ligne

Des jeunes filles en tenue sexy, des photos compromettantes: les réseaux sociaux sur internet en sont remplis. Autant de souvenirs que les adolescents jugent le plus souvent anodins mais qui ne sont pourtant pas sans risque.

Une page Facebook sur laquelle l’on pouvait voir des centaines de mineures dénudées, postées sans le consentement des jeunes filles, a été retirée à la demande explicite de Child Focus, annonce mardi l’organisation.

Une personne adulte a créé la page Facebook en question, à l’attention d’autres adultes, sur une page ouverte où il a centralisé des photos de mineures qu’il a glanées, copiées, et extraites sur les réseaux sociaux.

La page n’est aujourd’hui plus disponible. En effet, depuis plusieurs années, Child Focus entretient des contacts privilégiés au niveau international avec l’industrie du web. Cela permet à l’organisation de signaler aux diverses plates-formes des contenus inappropriés et de les encourager à retirer ces contenus.

Pour Child Focus toutefois, cela n’est pas suffisant. «Une fois fermée, d’autres s’ouvriront parmi celles qui existent encore. Plaider pour la fermeture de ces pages aux photos de jeunes gens surexposés doit s’accompagner d’un travail de prévention et d’éducation auprès des jeunes et des parents», estime l’organisation, qui encourage les jeunes présents sur Facebook, Snapchat ou encore Whatsapp à réfléchir et faire usage de discernement et d’esprit critique avant de publier quoi que ce soit en ligne.

Child Focus invite enfin les enfants et les adolescents à consulter son portail de prévention en matière de sécurité en ligne (www.clicksafe.be).

Un reportage de RTL-TVi :

  • Les images de RTL

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent