Publié le Samedi 22 Mars 2014 à

Régions > Charleroi > Sports

Le légendaire Jacky Duquesne très affecté par la relégation de l'Olympic de Charleroi en P1

M.S.

Ayant incarné à travers ses gants l’Olympic entre 1964 et 1979, Jacques - dit Jacky - Duquesne aurait sans doute connu une belle carrière internationale s’il n’avait pas été de la génération de Piot et Trappeniers. A 74 ans, il a toujours bon pied bon oeil. Mais depuis hier et l’annonce de la mauvaise nouvelle pour le ROCCM, son coeur de vieux Dogue saigne...


Jacky Duquesne dans ses oeuvres...

D.R.

Jacky Duquesne dans ses oeuvres...

- Jacky, quelle est votre première réaction suite à ce verdict ?

« Je savais évidemment que ça pouvait arriver. C’est grave. Je suis très triste. Cela fait des années que ça va cahin-caha et voilà encore un recul supplémentaire... Mais cette fois, c’est la grosse dégringolade ! J’ai fait toute ma carrière à l’Olympic et ça ne s’oublie pas. Tout ce qui le concerne me touche. »

- Allez-vous encore à la Neuville ?

« Contrairement à ce qui est de mise au Sporting, on a laissé tomber les anciens Dogues. Je n’assiste plus aux matches mais je continue à suivre les résultats et l’actualité du club. »

- Pensez-vous que l’Olympic se relèvera un jour ?  

« Le problème, c’est qu’on ne voyait déjà pas comment le club aurait pu remonter en D3. Alors, maintenant, est-ce que les meilleurs joueurs vont rester ? Et Balog ? Dans le sport, c’est l’argent qui dicte sa loi. Donc, quand on n’en a pas... Regardez ce qui est arrivé au FC Liège ! Je ne connais pas les dirigeants actuels de l’Olympic et je ne peux donc pas juger leur travail. J’espère seulement qu’ils arriveront à redresser la situation. »

Retrouvez deux pages spéciales sur l’Olympic en P1 dans votre Nouvelle Gazette Charleroi ce samedi !

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent