Publié le Vendredi 28 Mars 2014 à

Régions > Charleroi > Sports

Basket (N2): deux joueurs ont signé au CEP Fleurus

dominique anciaux

Les contours du visage que présentera Fleurus en août prochain se précisent avec plus de netteté. Ainsi, les arrivées et les départs se précisent de plus en plus chaque jour.

 

Bearzotti (à droite) revient au bercail.

c.f.

Bearzotti (à droite) revient au bercail.

Certes, le club reste littéralement pendu aux lèvres de Christian Ilongo, que l’on sait sollicité par plusieurs cercles de l’élite, à commencer par Liège, le plus « menaçant » du lot dès lors que Fulvio Bastianini n’est pas du genre à prendre un gars dont il n’a pas l’utilité.

Le capitaine du CEP sait qu’il aurait droit à du crédit en cité ardente. « D’un autre côté, le cœur bat du côté de Bonsecours », rappelle Giovanni Mureddu, qui espère dimanche une réponse du mari de Laurence Van Malderen (Namur).

Par contre, le président bernardin possède déjà plusieurs certitudes. « En plus du pivot Sébastien Bellin (Gand) et du meneur Fayçal Laït (Woluwe) qui poseront leur sac chez nous, je peux annoncer l’arrivée de deux autres joueurs. En fait, pour l’un d’eux, il s’agit d’un retour au bercail puisque Lucas Bearzotti (Lambusart) a accepté de revenir à Bonsecours. Sa capacité à dégainer de loin sera précieuse. On a pu constater cette saison qu’il nous manquait un shooteur attitré pour minimiser le danger contre la zone. Dans ce cas de figure, ce genre d’arrivée ne peut que faire du bien à l’équipe. Nous venons également de finaliser le transfert d’Estime Vangu, le Baby-Shaq de Woluwe. Le week-end dernier, je l’ai vu à l’œuvre contre Neufchâteau. Il a mis en poche le grand Piette, qui nous a posé quelques difficultés par le passé. »

Cette dernière arrivée a provoqué une réaction en chaîne par rapport au groupe en place cette année. « Nous ne conservons ni Christian Manzanza, ni Thomas Depouhon, au contraire de Thomas Bauwens., le plus complet des trois, le plus expérimenté aussi. »

On peut ajouter que le jeune double-mètre Rik Van den Berghe quittera la salle André Robert pour se concentrer sur sa dernière année à l’université. Qu’en est-il au sujet de Louis Hazard ?

« Il faut savoir que Louis a signé un contrat de cinq ans avec le Spirou. Je le vois bien passer à Pepinster mais à vrai dire, je n’en sais rien. »

Le club pepin constitue par ailleurs le club avec lequel le CEP se retrouve en balance pour le 2m21 Fusek (Spirou B). « On devrait très vite savoir à quoi s’en tenir. Personnellement, je trouve que le garçon est encore un peu tendre pour l’élite.»

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent