Ghislain Londers attaque Yves Leterme: “800.000 voix, mais pas un homme d’Etat... ”

Ghislain Londers attaque Yves Leterme: “800.000 voix, mais pas un homme d’Etat... ”

Ghislain Londers. Photonews.

Ghislain Londers, dont c’était vendredi le dernier jour en tant que premier président près la Cour de cassation, s’en est pris vivement à l’ancien premier ministre Yves Leterme. Dans une interview exclusive accordée à vtm, il reproche à ce dernier d’avoir voulu porter atteinte à son image. Une attitude qu’il qualifie de “mesquine” pour un premier ministre.

Rédaction en ligne

Publié le 30/12 à 20h59

Le haut magistrat avait fait tomber le gouvernement Leterme en 2008 en adressant une lettre à Herman Van Rompuy, à l’époque président de la Chambre. Il faisait état d’indices selon lesquels le gouvernement tentait d’influencer le cours de la justice dans l’affaire Fortis.

Cette intervention de Ghislain Londers avait entraîné la démission d’Yves Leterme et du ministre de la Justice, Jo Vandeurzen.

Le magistrat déclare n’avoir aucun remords. Il reste persuadé que la séparation des pouvoirs n’avait pas été respecté et que quelqu’un devait agir.

Ghislain Londers a remis sa démission au mois de septembre dernier.

Avant qu’il ne puisse l’annoncer lui-même, Yves Leterme avait communiqué l’information aux médias. L’intéressé y voit une sorte de vengeance ou une volonté de lui porter préjudice de la part de l’ancien premier ministre. Il trouve cette manière de faire un peu “pathétique” et “mesquine” de la part d’un premier ministre. Et d’en conclure qu’on peut avoir récolté 800.000 voix sans être pour autant un homme d’Etat.