L’eau au rang de bien commun plutôt que simple marchandise

E.Ghislain

E.Ghislain
    Une campagne européenne visant à faire reconnaître l’eau comme un bien commun plutôt que comme une simple marchandise a été lancée ce lundi au Parlement européen, à Bruxelles.

    Rédaction en ligne

    Baptisée “L’eau, bien commun pour la vie”, cette campagne, qui s’étalera jusqu’en 2012, est pilotée par l’Institut européen de recherche sur la politique de l’eau (IERPE), présidé par Riccardo Petrella, et l’asbl Kréativa. Elle a reçu lundi le soutien de la vice-présidente du Parlement européen, Isabelle Durant (Ecolo), ainsi que du ministre wallon de l’Environnement, Philippe Henry (Ecolo).

    “L’eau n’est pas une marchandise. C’est un bien commun, universel, nécessaire à la vie, non substituable, dont la gestion doit par conséquent être confiée à la collectivité et échapper aux lois du marché”, estiment les initiateurs.

    Dans cette optique, ceux-ci veulent informer l’opinion publique et mettre les décideurs sous pression pour notamment parvenir à modifier l’actuelle directive européenne sur l’eau.

    Cette campagne sera menée en direction des écoles, par internet, mais aussi par du théâtre-action notamment. Infos: www.ierpe.eu.