Mouscron: en direct avec l’Everest

Henri Stoop posant près du CamWheel. l.V

Henri Stoop posant près du CamWheel. l.V
    Le Week-end Wallonie Bienvenue est l'occasion de faire le tour de nombreux horizons. Dans cette optique, l'asbl Elea s'est faite le relais d'information avec l'aventurier mouscronnois Louis-Philippe Loncke, parti arpenter le sommet de l'Everest depuis le 13 avril.

    L.V

    En ligne directe depuis son parcours ayant débuté à Katmandou, Louis-Philippe n'aura pas manqué de nous conter le périple de son éprouvant voyage de 400 km. Au cours de ses explications, nous avons notamment appris que celui-ci a croisé la route d'un léopard des neiges et qu'un grave accident de la route entre un bus et une motocyclette a empêché la poursuite du périple durant de nombreuses heures. Au rayon des péripéties, les membres de l'équipe ont également souffert chacun à leur tour d'angines et de laryngites lors des premiers jours. Une situation relativisée par Louis-Philippe, nous rappelant à quel point il est difficile pour les Népalais d'avoir accès aux soins. Les convalescents ont alors été véhiculés en bus afin de rattraper leur retard sur le reste de la troupe. Un moyen efficace qui aura également permis à l'équipe de faire transiter leur fameux fardeau de chocolat de 180 kilos. Dispatché auprès des sherpas, ce pesant chocolat devrait être totalement dégusté aux alentours du 1er mai, date à laquelle l'équipe aura atteint son but: le sommet de l'Everest.