Fosses-la-Ville: l'incroyable récit de son agression lors d'une manifestation anti-corrida

Francine Sergant milite pour l'association "Animaux en péril". Samedi dernier, elle était présente, ainsi que 90 opposants aux corridas, à Rodilhan, près de Nîmes, en France, pour faire un sitting pacifique au centre de l'arène de la ville. Elle témoigne de la violence subie par les militants sous les coups des pro-tauromachie.

Rédaction en ligne

Publié le 15/10 à 09h03

Pour La Nouvelle Gazette de ce samedi 15 octobre, cette Fossoise revient sur l'incident et témoigne de la violence qu'elle et les autres militants ont subi. "Deux de mes amis ont eu les côtes cassées. Je n'ai jamais vu une telle violence de la part des aficionados. Ce n'était plus des gens!".

Retrouvez le témoignage de Francine Sergant dans l'édition Entre-Sambre et Meuse de La Nouvelle Gazette de ce samedi 15 octobre.