Bahreïn: victoire d'Alonso et doublé pour Ferrari

 AP

AP
    L'Espagnol Fernando Alonso (Ferrari) a remporté ce dimanche après-midi à Sakhir le Grand Prix de Bahreïn, qui ouvrait la saison 2010 de Formule 1, devant son coéquipier brésilien Felipe Massa et le Britannique Lewis Hamilton (McLaren).

    Rédaction en ligne

    Alonso, deuxième pendant les deux premiers tiers de la course, en embuscade derrière l'auteur de la pole position Sebastian Vettel, a pris la tête au 34e tour, après que le pilote Red Bull, victime de problèmes mécaniques, eut baissé le rythme et ne l'a plus lâchée.

    Massa, dans son sillage, a doublé l'Allemand quelques hectomètres plus tard, assurant à Ferrari un doublé d'excellent augure pour le Championnat du monde 2010. Vettel, dépassé quelques boucles plus tard par Hamilton, a finalement terminé quatrième.

    L'Allemand Nico Rosberg s'est classé cinquième, devant sa légende de coéquipier chez Mercedes, le septuple champion du monde Michael Schumacher, auteur d'une première course correcte pour se retour en F1 après trois années de retraite dorée.

    Le champion en titre, le Britannique Jenson Button (McLaren), est septième.

    Il précède l'Australien Mark Webber, huitième sur l'autre Red Bull.

    Regrets pour Renault

    Le Top-4, représentant les quatre écuries - Red Bull, Ferrari, McLaren Mercedes- censées être plus fortes que le reste du plateau, a confirmé l'impression de domination laissée samedi en qualifications, ses huit pilotes confisquant les huit premières places de la course.

    L'Italien Vitantonio Liuzzi (Force India) marque les 2 points de la 9e place, le vétéran brésilien Rubens Barrichello s'octroyant le point de la 10.

    Onzième, le Polonais Robert Kubica (Renault), entré en collision dès le deuxième virage du GP avec l'Allemand Adrian Sutil (Force India) après qu'un nuage de fumée provenant de la Red Bull de Mark Webber l'eut aveuglé, peut pester contre ce coup du sort, la monoplace française semblant dans le coup.

    A l'inverse, les nouvelles écuries ont rendu une pale copie pour le Grand Prix d'ouverture. Les deux Hispania et les deux Virgin ont abandonné avant la mi-course, alors que l'Italien Jarno Trulli (Lotus) a dû s'arrêter dans le dernier tour. Seul Heikki Kovalainen (Lotus), a terminé la course, dernier.

    Mauvaise journée également pour l'écurie Sauber, qui a perdu prématurément ses deux monoplaces, pilotées par l'Espagnol de la Rosa et la Japonais Kamui Kobayashi.

    Voir les photos.