Foot (D.2) : Tubize : Benoît Ladrière est en pleine forme

Foot (D.2) : Tubize : Benoît Ladrière est en pleine forme

Benoît Ladrière (qui reçoit un cadeau) est parti se ressourcer aux Philippines, où habite sa famille

Rien ne semble arrêter Benoît Ladrière. Après avoir très bien fini le premier tour, il commence 2012 de la meilleure façon, en plantant son premier doublé de la saison. Parti se ressourcer aux Philippines à Noël, le median avoue que cela lui a fait le plus grand bien.

Benjamin Helson

Publié le 10/01 à 15h32

Rien ne semble arrêter Benoît Ladrière. Après avoir fini le premier tour à un très bon niveau, il commence 2012 de la meilleure façon, en plantant son premier doublé de la saison. Parti se ressourcer aux Philippines pendant les fêtes, le milieu de terrain avoue que cela lui a fait le plus grand bien.

Avec deux buts marqués ce week-end, Benoît Ladrière n’a pas mis longtemps à trouver ses marques en 2012. Il devient d’ailleurs par la même occasion le meilleur buteur des Sang et Or cette saison, avec cinq pions au compteur.

2012 commence vraiment bien. Ça doit être une année importante pour Tubize. J’espère que cela va continuer de la sorte dans les semaines à venir. Cinq buts, ce n’est pas mal, mais c’est loin d’être le plus important. Ce qu’il faut maintenant, c’est sortir le club de la situation dans laquelle il est et retrouver une position plus favorable au classement ”, lance-t-il directement.

Bien dans sa tête actuellement et sûr de ses qualités, le sympathique milieu de terrain se sent comme un poisson dans l’eau en ce moment, grâce notamment à son récent voyage aux Philippines, où il a eu l’occasion de passer les fêtes en famille.

Ça m’a vraiment fait du bien de me rendre là-bas. Ça m’a donné l’occasion de voir ma famille quelques jours. C’est une véritable bouffée d’air pour moi, parce que ce n’est pas possible chaque année de me rendre sur place pour les fêtes ”, explique Benoît Ladrière.

Aux Philippines, car depuis quelques années, son père a décidé d’aller s’installer là-bas.

Il est indépendant et il est parti vivre là-bas. Mes soeurs, mon frère, sa femme, ainsi que leur fils Teo vivent également là-bas. Ils habitent à deux heures de la capitale, Manille, dans un petit village qui s’appelle Subic Bay. C’est une base militaire américaine où il y a encore de temps en temps un porte-avions américain. J’essaie d’y aller deux fois par an minimum. Quelques jours à Noël et un peu plus longtemps en fin de saison. Quand je n’ai que quelques jours en hiver, c’est surtout pour rester en famille, mais en été j’essaie de visiter un peu les alentours. J’ai notamment eu l’occasion d’aller faire un mini-voyage à Hong-Kong l’année dernière ”, poursuit-il.

Un véritable dépaysement pour le Brabançon wallon.

C’est vraiment un beau pays. Les gens sont super accueillants et chaleureux et on sent très clairement la joie de vivre des habitants. De plus, il y a du soleil à cette période, ce qui n’est pas le cas en Belgique.