Accueil Arnaud Bisschop
bischop_arnaud.jpg

Arnaud Bisschop

Journaliste judiciaire à La Meuse

arnaud.bisschop@sudpresse.be

04/220.08.77

449 articles

Étienne, 78 ans, poignarde son épouse et s’éventre à Liège: «Il a changé depuis le confinement...»

La chambre du Conseil a décidé ce mercredi de confirmer le mandat d’arrêt délivré à l’encontre d’Étienne, un septuagénaire qui a poignardé sa compagne de 87 ans avant de s’éventrer, le 10 juin dernier à Liège. L’homme qui, pour l’heure, est toujours hospitalisé des suites de ses blessures, voit le mandat délivré à son encontre pour tentative d’assassinat prolongé d’un mois.

Emeutes du 13 mars à Liège: les premiers casseurs arrêtés et placés en IPPJ!

Au lendemain des émeutes durant lesquelles une trentaine de policiers liégeois avaient été blessés et de nombreux commerces mis à sac, la justice avait juré que d’importants moyens allaient être déployés pour identifier, localiser et traîner les auteurs devant les tribunaux ou, pour les mineurs, devant le juge de la Jeunesse. Elle tient parole…

Les 7 «publifinards» jugés à Liège pour des prises d’intérêts et des détournements

Durant le mois de juin, plusieurs audiences seront consacrées aux procès Publifin et au fonctionnement des comités de secteur dans lesquels les politiciens gagnaient de l’or en barre pour des réunions auxquelles ils ne participaient que brièvement ou pas du tout. Sept membres du conseil d’administration de Publifin doivent, une nouvelle fois, se défendre d’avoir cautionné pareilles pratiques.

Grosse frayeur à Heure-le-Romain: un tracteur dévale la falaise et s’écrase 45 mètres plus bas!

Cet accident n’est, en fait, que l’arbre qui cache la forêt autour de la problématique de sécurisation de la carrière du Boyou, jadis exploitée, pour sa craie, par la société Tessenderlo. Un projet de sécurisation et de réhabilitation privé est sur la table mais le DNF n’en veut pas, afin de préserver la qualité de la faune et la flore. Quid de la sécurité ?

L’ex-échevin ansois, Huygen, renvoyé devant le tribunal dans un dossier «Moreau»

L’ex-premier échevin d’Ans a refusé de transiger avec le parquet général afin d’éteindre l’action publique à son encontre. Il a donc fait le choix de s’expliquer, sur le fond, devant un tribunal. Il apportera ainsi ses éclaircissements sur les années fictives d’ancienneté octroyées à certains membres du personnel de la société de logement du plateau, dont la maman de Stéphane Moreau.